RTBFPasser au contenu
Rechercher

Actualités locales

Nivelles: le TEC teste l’embarquement de vélos standards à bord des bus Express de la ligne E5

À partir de ce mercredi et jusqu'au 30 juin prochain, les bus de la ligne Express E5 reliant Nivelles à Namur pourront embarquer les vélos non pliables des navetteurs, soit en soute, soit sur un porte-vélos installé à l'arrière du car. Il s'agit d'une expérience-pilote, destinée à évaluer la faisabilité du procédé et des testeurs sont recherchés via le site internet du TEC. Il s'agira notamment d'estimer la satisfaction des clients et du personnel, la capacité de prise en charge ou encore l'impact sur la vitesse commerciale de la ligne. L'objectif est d'intégrer au maximum la dimension cyclable dans les activités du TEC, pour permettre aux usagers de combiner plusieurs solutions de mobilité alternatives à la voiture.

Intermodalité

Les vélos pliables sont déjà admis dans les bus du TEC mais peu de voyageurs utilisent cette possibilité. Sur la ligne Express Nivelles-Namur, ce sont les vélos non-pliables qui pourront être embarqués: l'utilisateur, qui peut consulter un tutoriel en ligne et sur les réseaux sociaux du TEC, place lui-même son vélo soit en soute, soit sur un porte-vélos adapté, fixé à l'arrière du bus. Cette ligne pilote a été choisie parce qu'elle comporte peu d'arrêts, est utilisée principalement par des étudiants et des travailleurs, et circule sur une longue distance rendant moins intéressant l'usage du seul vélo.  

"Face aux enjeux de mobilité, de changement climatique et de transition énergétique, le vélo et les transports en commun sont d'autant plus efficaces s'ils peuvent être combinés. En Wallonie, avec un environnement en grande partie rural, remplacer la voiture par un seul mode de déplacement ne fonctionne pas de manière optimale. Nous allons donc tester avec les usagers cette solution nouvelle, l'évaluer avant de la dupliquer sur d'autres lignes express ou même traditionnelles", indique le ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry.  

Pour ce test, seuls les vélos standards sans accessoires sont acceptés en soute ou sur le porte-vélos. Le testeur doit être en mesure de charger et décharger son vélo de manière autonome - un système de caméra permet au chauffeur de vérifier que tout est correctement attaché - et il reste responsable de sa propre sécurité lors de la manipulation de son vélo. Le transport du vélo est compris dans le prix normal du voyage.

Sur le même sujet

La ligne de bus express Gembloux-LLN-Wavre sera lancée le 19 avril: rapide et concurrentielle à la voiture, selon le TEC

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous