RTBFPasser au contenu

Techno

Nintendo reconnaît (à demi-mot) le problème du Joy-Con Drift

Nintendo reconnaît (à demi-mot) le problème du Joy-Con Drift
17 nov. 2021 à 14:001 min
Par Anthony Mirelli

Malgré les nombreuses plaintes des joueurs, Nintendo n’avait jamais reconnu officiellement le Joy-Con Drift. Mais à l’approche du cinquième anniversaire de la Switch, l’entreprise admet avoir amélioré les manettes. Ce qui laisse penser qu’il y avait bien un souci à régler. 

Pour rappel, le Joy-Con Drift est un problème qui touche les manettes de la Switch, causant des mouvements non désirés dans les jeux. Le Drift, présent depuis le lancement de la console, aurait été résolu avec l’arrivée de la Switch OLED. C’est du moins ce qu’explique à demi-mot Doug Bowser, PDG de Nintendo of America, à nos confrères du site The Verge. 

Nous avons prêté attention aux consoles que les gens nous ont renvoyées en l'état, et nous avons sans cesse apporté des améliorations globales en ce qui concerne les Joy-Con, y compris le stick analogique. La dernière version de la console, la Nintendo Switch OLED, possède le même stick analogique retravaillé, qui est désormais disponible sur les nouveaux modèles de Nintendo Switch et Nintendo Switch Lite.

On le sent bien, le PDG choisit soigneusement ses mots. Mais si on en croit sa déclaration, les nouveaux Joy-Con devraient être moins touchés par le Drift. Une bonne nouvelle pour les joueurs, et pour Nintendo, qui faisait face à de nombreuses plaintes à ce sujet. 

Mais avant de crier victoire, rappelons que selon Ko Shiota de chez Nintendo, le Joy-Con Drift est lié à une usure des manettes, et qu’il est difficile d’éviter le problème. "Les pneus d’une voiture s’usent quand la voiture roule, puisqu’ils sont en friction constante avec le sol", explique-t-il. "En gardant cette problématique en tête, on se demande toujours comment on pourrait améliorer la durabilité et, dans le même temps, maintenir le fonctionnement. C’est quelque chose que nous étudions en permanence. Le degré d’usure dépend de facteurs comme la combinaison des matériaux et des formes, et nous faisons constamment des progrès en testant des combinaisons qui sont moins susceptibles de s’user."

Articles recommandés pour vous