RTBFPasser au contenu

Monde Afrique

Niger : cinq soldats tués dans l’explosion d’une mine, selon le gouvernement

Des soldats nigériens montent la garde et patrouillent, le 10 septembre 2021, près du chantier du premier barrage que le pays construit sur le fleuve Niger, près du village de Kandadji, dans la région occidentale des "trois frontières" (Niger-Mali-Burkina
06 mars 2022 à 11:041 min
Par Belga

Cinq soldats nigériens ont été tués dans l’explosion d’une mine artisanale dans le département de Torodi (sud-ouest), où les attaques jihadistes aux engins explosifs improvisés (EEI) deviennent de plus en plus fréquentes, a annoncé dimanche le ministère nigérien de la Défense dans un communiqué.

Le drame s’est produit vendredi lorsqu’un véhicule d’une patrouille de l’armée nigérienne a roulé "sur un engin explosif improvisé (EEI)" et "cet accident a malheureusement occasionné la mort sur le champ d’honneur de cinq militaires et fait trois blessés", précise le communiqué lu à la télévision publique.

Les soldats visés font partie de la force anti-jihadiste nigérienne "Niya" (volonté en langue locale) forte de 2160 hommes montée en février dernier dans le sud-ouest, proche du Burkina Faso.

Depuis 2017, l’ouest du Niger est régulièrement visé par les assauts de groupes islamistes, en dépit du déploiement massif de forces armées nationales anti-jihadistes et de l’état d’urgence en vigueur.

Sur le même sujet

01 avr. 2022 à 18:52
2 min

Articles recommandés pour vous