RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Nicolas Raskin avant le choc wallon : "Personne au Standard n’a oublié le match aller"

NICOLAS RASKIN EPROUVE UN SENTIMENT DE REVANCHE AVANT LE CHOC WALLON QUI OPPOSERA CHARLEROI AU STANDARD

Même si c’était face à la lanterne rouge, la victoire décrochée mercredi face au Beerschot a ramené un peu de sérénité mais aussi une de la confiance à Sclessin. Une confiance dont le Standard avait bien besoin après une série de contreperformances qui a fait plonger les rouches dans les profondeurs du classement. Les Liégeois, qui n’avaient gagné qu’un seul match en championnat en 2022 (à Eupen le 26 janvier), restaient sur un piètre bilan d’un point sur quinze. C’est donc un soulagement pour les joueurs du Standard comme le confirme le milieu de terrain, Nicolas Raskin : " Cette victoire nous a fait un bien fou, d’autant plus que ça faisait longtemps que nous n’avions plus gagné. Il fallait absolument renouer avec le succès, pour nous, pour le coach et pour les supporters, autrement ça allait vraiment devenir compliqué… ".

Ce succès obtenu face aux Anversois du Kiel a donc quasiment assuré le maintien du matricule 16 parmi l’élite du football belge. Les joueurs du Standard vont donc pouvoir jouer l’esprit (un peu) plus libéré lors des cinq derniers matches de championnat. " On a en effet constaté une amélioration lors des deux derniers matches. Si nous avons été battus par la Gantoise, on a remis les pendules à l’heure face au Beerschot. Tout n’a pas été parfait mais on a quand même retrouvé une équipe qui s’est battue et qui n’a rien lâché. C’est un peu triste à dire mais on est enfin quasiment sauvé. On va pouvoir jouer libérés. C’est encourageant pour la suite et la fin du championnat afin de ne pas avoir trop de regrets ".

" Avant toute chose, on doit retrouver du plaisir "

Il ne reste plus que cinq matches à jouer pour le Standard avant la fin de sa saison qui s’arrêtera le 10 avril puisque, sauf miracle, les Liégeois ne disputeront pas les Playoffs 2 cette année. La saison n’est toutefois pas (encore) terminée pour Nicolas Raskin : " Non, ce n’est pas fini. Nous avons encore de beaux matches à disputer. Un derby contre nos voisins sérésiens, la venue du leader, l’Union Saint-Gilloise et bien sûr le choc wallon de ce dimanche à Charleroi. On ne va pas se fixer d’objectifs en termes de points ou de classement mais on va jouer tous les matches pour les gagner et surtout prendre du plaisir, ce qui n’a pas souvent été le cas cette saison, il faut bien le reconnaître ".

" On a une revanche à prendre sur Charleroi "

Quatre jours après le match face au Beerschot, c’est donc un déplacement à Charleroi qui attend le Standard. A l’aller, le choc wallon avait tourné à la confusion la plus totale pour les Liégeois. Une défaite, 0-3, un envahissement de terrain des supporters du Standard et enfin le match arrêté prématurément avec sanctions à la clé. Cette rencontre, Nicolas Raskin ne l’a pas oublié. De quoi aborder ce match retour avec un sentiment de revanche pour le médian liégeois " C’est certain. Tout le monde se souvient de ce qui s’est passé à Sclessin au mois de décembre face à Charleroi. Même si nous n’étions pas inférieurs au niveau du jeu, nous avions pris trois buts face aux Carolos. Nos supporters, frustrés et logiquement déçus, sont ensuite montés sur le terrain. Je pense donc que pour eux, pour nous et pour le coach, on doit une fameuse revanche. Inutile de dire que nous serons tous hypermotivés pour ce match qui s’annonce encore plus particulier cette année ".

Articles recommandés pour vous