Moteurs

Nicolas Baert, 20 ans, participe à ses premières 24h de Spa, sur son circuit fétiche

Seize pilotes belges prendront part à la 74e édition des 24 Heures de Spa-Francorchamps ce week-end. Parmi ces pilotes on retrouve le Waterlootois de 20 ans, Nicolas Baert, qui roulera sur une Audi R8 LMS.

C’est à Waterloo, dans l’entreprise de son papa, que Nicolas Baert nous accueille. Le jeune pilote de 22 ans partage son temps entre la course automobile, et un travail administratif dans la société familiale. Une boîte qui crée des contenus audio et vidéo, notamment pour les magasins, les centres commerciaux : " Je ne peux pas encore vivre du sport automobile, mais ce n’est qu’une question de temps. J’aide mon père dans ses diverses sociétés. Je fais un travail de comptable. Donc c’est beaucoup moins d’adrénaline que de rouler en voiture. Mais c’est sympa aussi la compta (rires)".

"Le summum pour moi serait de gagner les 24h du Nurburing, de Spa et du Mans"

Nicolas Baert, a commencé le karting à l’âge de 13 ans, avec à l’époque, le rêve de faire de la Formule 1 : "Aujourd’hui c’est toujours un rêve, mais ce n’est plus un objectif. La réalité m’a vite rattrapé sur le sujet. J’ai commencé le karting un peu trop tard. Et puis, c’est une discipline qui demande beaucoup d’investissements, autant personnel que budgétaire. Et malheureusement, il y en a un des deux que je n’ai pas. Mais je vous laisse deviner lequel (rires)."

Depuis le début de l’année, le Waterlootois est pilote d’endurance. Il roule en GT World Challenge Europe, au volant d’une Audi RS8. Nicolas Baert est très ambitieux et ses objectifs sont très clairs : "Le but ultime pour moi c’est de réaliser mes rêves. Je veux gagner les trois 24h. Les 24h du Nurburing, les 24h de Spa et les 24h du Mans. Ce serait le summum pour moi".

 

"Ce que le circuit de Spa a de particulier ? C’est comme si vous demandiez ce que Ronaldo ou Messi ont de particulier"

C’est donc à Spa que le pilote brabançon de 20 ans, va participer à ses premières 24h, sur son circuit fétiche. Et quand on lui demande ce que le circuit de Spa a de particulier, Nicolas répond du tac au tac : "C’est comme si vous demandiez ce que Ronaldo ou Messi ont de particulier. C’est un circuit mythique, avec son charme, son histoire et cette légende qui va avec. Et puis c’est le circuit sur lequel je me suis le plus rendu, sur lequel je vais voir la Formule 1 depuis que je suis gamin. C’est toute l’âme du circuit qui me fait vibrer et qui me donne envie un jour de monter sur la première marche du podium, là-haut et de soulever un énorme trophée".

Loading...

Nicolas Baert – Gilles Magnus : "Notre duo fonctionne super bien"

Nicolas Baert roule à Spa avec Gilles Mgnus, son équipier en World GT Challenge Europe : "Notre duo fonctionne super bien. Gilles, c’est quelqu’un que je connais depuis assez longtemps. On a partagé pas mal de bons moments, et donc forcément ça me fait super plaisir de me retrouver dans la même voiture que lui, parce que c’est quelqu’un de très talentueux et de très professionnel" conclut le pilote brabançon.

Après la première journée d’essais libres, Baert et Magnus sont 35e au volant de leur Audi.

 

Articles recommandés pour vous