RTBFPasser au contenu

Liga

Neymar quitte le Barça en payant lui-même sa clause libératoire de 222 millions

Neymar quitte le Barça en payant lui-même sa clause libératoire de 222 millions
03 août 2017 à 17:08 - mise à jour 03 août 2017 à 17:081 min
Par Maxime Berger avec Belga

Neymar a payé lui-même au Barça la clause libératoire de 222 millions d'euros pour casser unilatéralement son contrat avec le club catalan, a communiqué le FC Barcelone jeudi.

"Jeudi après-midi, les représentants de Neymar sont venus en personne dans les bureaux du club pour s'acquitter, au nom du joueur, d'un paiement de 222 millions d'euros pour mettre un terme unilatéralement au contrat unissant les deux parties", peut-on lire sur le communiqué du club catalan quelques heures après le refus de la Ligue espagnole de valider le paiement de cette clause.

"Dans l'état actuel, le club transmettra à l'UEFA les détails de l'opération afin qu'elle puisse déterminer les responsabilités disciplinaires qui pourraient résulter de cette affaire", a ajouté le FC Barcelone.

Neymar, 25 ans, reprend ainsi sa liberté pour pouvoir rejoindre le Paris Saint-Germain.

Il est désormais attendu à Paris vendredi, selon des sources aéroportuaires dans la capitale française, pour finaliser son transfert.

Ce paiement a eu lieu au terme d'une journée de suspense: Neymar devait normalement payer le montant de cette clause libératoire à la Ligue espagnole de football, elle-même chargée de transférer l'argent au club vendeur, mais la Liga avait rejeté jeudi matin le chèque.

Le président de la Liga, Javier Tebas, mène en effet une grande offensive médiatique contre le PSG, détenu par un fonds souverain du richissime Qatar, qu'il présente comme un "club-Etat" pratiquant le "dopage financier".

De son côté, la Ligue française (LFP) avait réagi en demandant officiellement à son homologue espagnole de ne pas bloquer le transfert et en déclarant "soutenir" le PSG.

L'UEFA avait pour sa part affirmé qu'elle étudierait les détails du transfert pour s'assurer qu'il respecte le fair-play financier.

Articles recommandés pour vous