RTBFPasser au contenu
Rechercher

Newtown: le recueillement, un an après le décès de 26 personnes

En dépit des efforts du président Obama, le Congrès s'est refusé à durcir la législation fédérale sur les armes à feu.
14 déc. 2013 à 16:21 - mise à jour 14 déc. 2013 à 18:54Temps de lecture1 min
Par Belga News

Le 14 décembre 2012, un jeune de 20 ans avait l'entrée dans l'école primaire Sandy Hook. Il y avait tué 20 enfants, deux enseignantes, deux assistantes, la directrice et la psychologue, avant de se suicider. Il avait auparavant tué sa mère dans son lit. Ses motivations n'ont jamais été élucidées.

Un an après, les drapeaux étaient en berne dans tout l'Etat du Connecticut, et le nom des victimes a été lu en l'église St Rose de Lima à 09H30, l'heure de la tragédie. Plusieurs autres cérémonies de prières étaient prévues.

Les organisations des "maires contre les armes à feu illégales", et de "Moms demand action" ("les mamans demandent qu'on agisse") avaient également prévu des cérémonies dans plus de 35 Etats américains, en hommage aux victimes de Newtown et aux "milliers d'Américains tués par la violence des armes chaque année".

Le président Barack Obama et son épouse Michelle ont également marqué le coup à la Maison Blanche, observant une minute de silence après avoir allumé 26 bougies.

Ces douze derniers mois, l'organisation "Sandy Hook promise" a comptabilisé 25 fusillades dans des écoles américaines. La dernière a eu lieu vendredi dans le Colorado, où un jeune de 18 ans a blessé deux élèves de Denver avant de se suicider.

En dépit des efforts du président Obama, le Congrès s'est refusé à durcir la législation fédérale sur les armes à feu. Près de 200 enfants ont été tués depuis par des armes à feu aux Etats-Unis.

Belga

Sur le même sujet

Etats-Unis: cérémonie à la mémoire des 26 personnes tuées à l'école de Newtown

Monde

Obama: "honte à nous" si le massacre de Newtown est oublié