Newtown: la police met en garde contre les réseaux sociaux et évacue une église

L'église catholique Saint Rose of Lima évacuée par la police.

© AFP/Emmanuel DUNAND

16 déc. 2012 à 18:18 - mise à jour 16 déc. 2012 à 18:38Temps de lecture2 min
Par Belga News

"Cela devient un problème pour nous, il y a de fausses informations mises en ligne sur les réseaux sociaux", a dit Paul Vance lors d'une conférence de presse à Newtown.

Il a fait référence à des gens qui se font par exemple passer pour le tueur ou qui postent des informations en se faisant passer pour la police. "C'est très clair: les informations relatives à cette affaire que vous trouvez sur les réseaux sociaux n'ont pas été postées par la police du Connecticut, n'ont pas été postées par la police de Newtown, n'ont pas été postées par les autorités", a-t-il insisté.

"Nous en avons discuté avec les autorités fédérales: ces agissements constituent des délits et des enquêtes seront menées au niveau des Etats ainsi qu'au niveau fédéral. Ceux qui ont commis ces agissements seront poursuivis", a encore prévenu Paul Vance.

Le policier s'est toutefois refusé à révéler les éléments de preuve dont il dispose pour expliquer les motivations du tueur. Il n'a pas donné beaucoup d'éléments sur les faits perpétrés vendredi, expliquant que l'enquête était toujours en cours. Il a toutefois fait état de quatre armes, contre trois mentionnées jusqu'à présent (deux armes de poing et un fusil d'assaut).

Une église évacuée

Une église de la ville de Newtown, où se recueillaient des fidèles à la mémoire des personnes tuées dans la fusillade de vendredi, a été évacuée et la police a installé un périmètre de sécurité alentour, a-t-on indiqué de source policière. L'église catholique Saint Rose of Lima, où des centaines de fidèles avaient convergé tôt pour se recueillir à la messe dominicale, a été évacuée, la police ciblant apparemment une maison située juste à côté alors que les cloches sonnaient sans discontinuer, a également constaté l'AFP.

L'église reste fermée pour calmée les esprits

"C'était au milieu de la messe. Ils ont juste demandé à tout le monde de sortir en raison d'une menace. L'église était pleine", a témoigné Anne, qui se trouvait à l'intérieur au moment de l'évacuation. Peu après l'alerte a été levée mais l'église est restée fermée. "Il n'y a plus de danger à l'église. Un coup de téléphone a inquiété la police, c'était assez crédible pour faire évacuer les lieux et vérifier", a expliqué de son côté Brian Wallace, porte-parole du diocèse.

"L'édifice a été fermé pour l'après-midi, juste pour ramener un certain calme", a-t-il ajouté. La messe prévue dimanche soir dans cette église a été annulée.

Belga

Sur le même sujet

Législation sur les armes: B. Obama doit agir "maintenant ou jamais"

Monde

"Nous devons changer" a dit Barack Obama après la tuerie de Newtown

Monde