Neverland, le ranch de Michael Jackson, vendu pour 22 millions de dollars

Le ranch de Michael Jackson a été vendu à un homme d'affaires.
24 déc. 2020 à 20:06 - mise à jour 24 déc. 2020 à 20:06Temps de lecture3 min
Par RTBF

C’est le Wall Street Journal qui l’annonce : Neverland, le ranch féerique de la star Michael Jackson, vient d’être vendu pour 22 millions de dollars (18 millions d’euros). L’acquéreur est connu : il s’agit de Ronald Burkle, fondateur de la société d’investissement Yucaipa Companies et ancien associé du Roi de la Pop, décédé en 2009.

Le montant de la transaction est important mais bien en deçà du prix de départ pour le bien immobilier, détenu jusqu’alors par Mr. Jackson’s Estate qui gère les droits du chanteur et le fonds d’investissement Colony Capital. En 2015, le prix de la propriété était estimé à 100 millions de dollars. Après plusieurs réductions, Neverland affichait récemment un prix de 31 millions de dollars avant la vente aujourd’hui rendue publique pour 22 millions. 

Un parc d’attractions, un cinéma, un zoo…

A la mort de Michael Jackson en 2009, le ranch, qui a peiné avant de trouver acquéreur, changera de nom pour devenir le Sycamore Valley Ranch. Un nom bien loin de l’univers qu’avait construit l’interprète de "Billie Jean", "Thriller" et "Bad".

Après avoir fait fortune avec son album "Thriller" (1982), qui reste à ce jour le disque le plus vendu de tous les temps, Michael Jackson décide de racheter les droits des Beatles, mais pas que. Il va se créer son propre monde enchanté et fantastique. En 1987, il acquiert une propriété de 1350 hectares à Los Olivos, à une soixantaine de kilomètres de Santa Barbara en Californie.

Il y aménage les lieux pour créer un monde dédié aux enfants, Neverland, comme celui de Peter Pan. Il fait construire un parc d’attractions avec un carrousel, une pieuvre, une grande-roue, des montagnes russes… Sans oublier une gare, un cinéma, un zoo, une piscine, un terrain de basket, un terrain de tennis et ses espaces privés dans un style normand… Neverland compte pas moins de 22 bâtiments.

En février 1993, c’est à Neverland que Michael Jackson accorde sa première grande interview après des années de mutisme. Il fait visiter à l’animatrice star Oprah Winfrey et aux millions de téléspectateurs dans le monde les moindres recoins de sa demeure. Il y raconte qu’il ouvre sa propriété aux enfants malades ou nécessiteux afin qu’ils puissent s’y ressourcer et s’amuser.

C’est Neverland, aussi, que les enquêteurs californiens investiront peu après suite aux premières accusations d’abus sexuels sur Jordan Chandler, un enfant de 13 ans. L’affaire se soldera par un accord financier sur lequel revient longuement le documentaire à décharge Square One du journaliste indépendant Danny Wu.

Michael Jackson continuera à résider à Neverland qu’il ouvre à nouveau aux portes du journaliste britannique Martin Bashir. C’est au cours de ce documentaire que l’artiste présente à la caméra un adolescent dont il se dit très proche, Gavin Arvizo. Celui-ci l’accusera par la suite d’agressions sexuelles. Cette plainte donnera lieu à un procès retentissant en 2005. Michael Jackson, défendu à la barre par d’autres enfants, sera finalement acquitté.

Traumatisé Michael Jackson décide alors de s’éloigner de Neverland, préférant séjourner dans les pays du Golfe par exemple. En 2006, le chanteur, endetté, doit faire fermer son ranch, qui servira de caution dans le cadre d’un prêt. Menacée de saisie, la star partage la propriété du ranch avec Colony Capital, ce qui lui rapporte 35 millions de dollars.

Michael Jackson ne décédera pas à Neverland, le 25 juin 2009. Selon de nouvelles accusations formulées dix ans après sa mort, et remises en question par le clan Jackson ainsi que plusieurs journalistes, le ranch a été, selon deux anciens amis de Michael Jackson, le théâtre d’agressions sexuelles répétées. Wade Robson et James Safechuck racontent leur histoire dans le documentaire Leaving Neverland.

Ron Burkle n’est pas un inconnu du clan Jackson. Il a conseillé le chanteur, alors en proie à des difficultés financières, au milieu des années 2000. Un porte-parole de l’entrepreneur a indiqué que l’acquisition de Neverland est une "opportunité foncière". Ron Burkle dont la fortune personnelle est estimée selon Forbes à 1,8 milliard de dollars a possédé plusieurs biens en Californie dont la Ennis House à Los Angeles, joyau architectural s’inspirant de l’art maya datant de 1924 et revendue 18 millions de dollars et une maison signée du célèbre architecte John Lautner à Palm Springs.

Articles recommandés pour vous