RTBFPasser au contenu
Rechercher

Néfertiti, femme de pouvoir, de révolution et de passion

Néfertiti, femme d'Akhenaton et surtout femme de pouvoir, de révolution et de passion
31 juil. 2019 à 12:31 - mise à jour 31 juil. 2019 à 12:31Temps de lecture3 min
Par Garance Fitch Boribon

"On pourrait presque dire que Néfertiti et Akhenaton ont été le couple "people" de l’Egypte ancienne". Pour l’historien Christian Jacq auteur du livre " Néfertiti : l’ombre du soleil " paru chez XO Editions, Néfertiti, épouse d’Akhenaton, et reine d’Egypte a marqué l’Histoire par son influence, son indépendance, sa relation fusionnelle mais aussi par sa fin mystérieuse. Une histoire complexe, une histoire d’amour, d’ivresse de pouvoir et de culte du soleil.

Un destin inattendu et révolutionnaire

Pendant très longtemps on a cru que Néfertiti était une princesse étrangère, et ses origines restaient assez floues.

En réalité, Néfertiti dont le nom signifie " la belle est venue " et qui est également une des appellations de la déesse Hathor (déesse de la crue, incarnation terrestre de la crue, prospérité et abondance) était bel et bien d’Egypte. Mais sa légende et son buste retrouvé ont soulevé beaucoup de mystères autour d’elle.

Elle est devenue "célèbre" grâce à son mariage d’amour avec Akhenaton. En effet, leur relation se démarque de toutes les autres. On pourrait presque parler d’un coup de foudre, ce qui n’est évidemment pas la marque des couples à l’époque. "C’est indéniable, c’est le seul couple royal qu’on voit s’embrasser, c’est un vrai couple royal, on les voit s’embrasser, ils s’aiment et aiment leurs 6 filles" souligne Christian Jacques.

Leur règne fut novateur dans de nombreux domaines, tout d’abord par la nouvelle religion qu’ils instaurent, la religion solaire. Novateur également car Néfertiti est la première reine à être associée au trône de cette façon. Elle joue un rôle actif et non de figuration, ce qui est assez inédit pour l’époque.

Ils représentent une exception à tout point de vue, car ils sont monothéistes, une parenthèse dans l’histoire égyptienne qui a toujours affirmé son identité polythéiste et sa croyance en plusieurs dieux. Ceci a amené un conflit politique car Akhenaton a supprimé tout un pan de la hiérarchie, et a retiré le statut de nombreux chefs religieux. Cela a fait des malheureux mais ils n’ont pour autant pas mené une révolution violente ou barbare, le couple n’a fait tuer personne, n’a pas non plus martyrisé les populations plus réticentes.

Leur façon de concevoir la religion a par ailleurs toujours été sujette à une bagarre de jugements, des illuminés pour certains, pour d’autres des précurseurs de Jésus.

Néfertiti, loin d’être une figurante

Néfertiti comme Cléopatre est une véritable femme de pouvoir. Elle est omniprésente dans les cérémonies et elle croit très fort à la religion solaire.

Elle s’occupe d’ailleurs de la diplomatie." Avec Akhenaton ils ont vraiment déplacé des montagnes " explique l’auteur du livre. Loin d’être une figure de l’ombre, le roi la célèbre et elle participe à ses côtés à toutes les cérémonies.

Dès le début de la civilisation égyptienne, la femme est l’égale de l’homme et la valeur que l’on donne à une femme est représentative de la valeur de cette société. " Comme le souligne Christian Jacques, tout au long de l’histoire égyptienne, une femme peut être chef d’État, chef religieux, chef d’entreprise, et avec Néfertiti on ne déroge pas à la règle, mais elle prendra une place encore plus importante. Elle aura même son propre palais, son propre char, elle célèbre ses propres rites, avec son propre personnel. Ce qui, pour l’époque, est complètement exceptionnel.

Tout s’effondre dans le mystère…

On n’a que très peu d’informations sur la fin de Néfertiti et d’Akhenaton, on perd trace du grand couple. On suppose que le couple a été mis en grande difficulté après la mort d’une de leurs 6 filles, eux qui étaient dans une telle mystique solaire, qui prônaient tant les valeurs familiales, "ils n’avaient même plus conscience que la mort pouvait arriver" raconte Christian Jacques.

Toute la fin de ce règne est donc très obscure, Néfertiti aurait succombé à une maladie infectieuse, et aurait passé les derniers jours de sa vie dans son palais à Amarna, et c’est d’ailleurs à ce moment là que quelqu’un crée son buste universellement reconnu. Mais tout cela reste très mystérieux car on ne retrouve jamais sa momie…

On dit aussi qu’elle se serait séparée d’Akhenaton avant sa mort, trop affectée par la mort de sa fille peut-être ? On évoque aussi des raisons politiques.

Toujours est-il qu’il ne reste aucune trace de la belle Néfertiti ni dans le caveau construit pour le pharaon à Amarna, ni aucune inscription dans la vallée de Thèbes où les momies auraient pu être rapatriées… Le mystère reste entier, d’autant qu’après la disparition d’Akhenaton, leurs représentations seront systématiquement détruites par les héritiers au trône qui détestent tout de leur vision et de leur règne.

Réécoutez "Un Jour dans l’Histoire" pour en savoir plus sur la belle et mystérieuse Néfertiti.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous