RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Neerpede : le futur étang de baignade inquiète les amoureux du site

L’étang moyen, appelé à être transformé pour moitié en espace de baignade.

A Anderlecht, le site de Neerpede va être profondément réaménagé dans les années à venir. Aujourd’hui, c’est une enfilade de trois parcs aux aménagements très différents. Mais l’administration régionale Bruxelles Environnement veut donner de la cohérence au tout, en vue d’en faire un espace vert harmonieux qui s’appellera le "parc de Neerpede".

Bonne nouvelle sur papier, sauf qu’un élément inquiète fortement les habitués du lieu. L’un des étangs - l'étang moyen - sera transformé en partie en lieu de baignade naturelle. Certes, Bruxelles Environnement prévoit une jauge maximale de 225 personnes simultanément, avec rotation toutes les demi-heures, mais cela ne rassure pas tout le monde.

"Je vous laisse imaginer les perturbations pour la faune et la flore, les nuisances tant sonores qu’en termes de déchets", souligne Yannick Laurent, cofondatrice du collectif Sauvegardons Neerpede. La crainte de cette Anderlechtoise qui aime se ressourcer sur le site de Neerpede, c’est que ce dernier ne finisse par ressembler à l’avenir au domaine provincial de Huizingen, dont la piscine en plein air très fréquentée vient d’ailleurs de fermer.

Les jours de canicule, il y aurait une personne par 5 m²

"Ici, c’est très calme, très nature, très sauvage. Les jours de canicule, il y aurait une personne par 5 m²: imaginez un peu la pression que cela va faire. A une époque où on dit tellement que la biodiversité est importante, pourquoi mettre une zone d’activité aussi intense dans ce site ?", interroge cette Anderlechtoise qui rappelle que sa commune abrite déjà une piscine en plein air le long du canal.

L’affiche du collectif "Sauvegardons Neerpede".
L’affiche du collectif "Sauvegardons Neerpede". © Sauvegardons Neerpede

Yannick Laurent n’est pas seule dans son combat. Sa pétition a déjà recueilli plus de 3200 signatures en ligne ou sur papier. Une réunion d’information aux riverains est prévue le lundi 27 juin. Bruxelles Environnement et la commune d’Anderlecht auront fort à faire pour convaincre les usagers de Neerpede du bien-fondé de cet aspect du projet de réaménagement.

Il sera possible d’adapter la jauge à la baisse si nécessaire

Gestionnaire du projet "étang de baignade" pour Bruxelles Environnement, Flore Schmit relativise l’importance de la surface de baignade : "sur les 40 hectares de parc, il y a 10 hectares de plans d’eau. A peine un demi-hectare sera dédié à la baignade, ce qui représente un vingtième du total des plans d’eau."

Quant à la jauge de 225 nageurs simultanément, elle n’est pas coulée dans le béton. "On s’attend à ce que ce nombre de personnes soit atteint 4 à 5 week-ends par an. Mais, évidemment, en fonction de l’expérience, il sera possible d’adapter la jauge à la baisse si ça s’avère nécessaire pour la préservation du parc et de ses alentours", précise Flore Schmit.

Articles recommandés pour vous