RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Neder-over-Heembeek : une rue limitée à 10 km/h pour laisser traverser les batraciens

La Trassersweg à Neder-over-Heembeek voit passer chaque année des batraciens. Pour leur sécurité, la vitesse y est limitée à 10 km/h.

Ce n’est ni une zone 30km/h, ni une zone 20km/h. La dernière partie du Trassersweg, à Neder-over-Heembeek, est devenue depuis quelques jours une voirie limitée à 10km/h pour les automobilistes ! Une vitesse plancher, très compliquée à respecter, qui n’est pas imposée en raison du mauvais état de la route, comme cela fut le cas récemment dans l’avenue de la Société Nationale à Anderlecht. Si un panneau exige de ralentir à l’approche du Trassersweg, c’est pour laisser traverser les batraciens, en toute sécurité.

Ils se dirigent vers les mares pour se reproduire

Ce site est l’un des sept connus en Région bruxelloise où, à la sortie de l’hiver, les grenouilles et autres crapauds sortent. "Il y a ce qu’on appelle la migration des batraciens", explique Amandine Tiberghien, chargée de mission à l’ASBL Natagora qui organise des opérations de sauvetage des batraciens. "Les batraciens se réveillent après l’hiver, en tout cas lorsque les températures sont plus chaudes la nuit. Ils se dirigent dans les mares, dans les eaux humides pour pouvoir se reproduire."

Ces animaux doivent parfois traverser des axes routiers situés dans des quartiers plus verts de la capitale. A Neder-over-Heembeek, le Trasserweg où se situe notamment la Ferme Nos Pilifs est une rue de campagne, étroite et sinueuse, sans trottoirs, où deux voitures sont incapables de se croiser. Mais où certains automobilistes peuvent être tentés de pousser sur le champignon. Le panneau 10km/h accompagné d’un triangle sur lequel est dessinée une grenouille permet d’avertir celles et ceux qui empruntent le chemin.

J’ignorais qu’on pouvait modifier les règles pour cette raison

Corentin, au volant de son SUV, les découvre. "Je viens de voir ces panneaux", nous dit-il. "Je ne comprends pas pourquoi la rue est limitée à 10 km/h."

Quand on lui explique les raisons de ce changement, il se déclare surpris. "Je ne savais pas qu’on pouvait modifier les règles pour laisser passer les grenouilles. J’avais jamais vu une rue à 10 km/h. Maintenant, je sais que je vais devoir faire attention."

L’autre entrée de la Trassersweg, limitée à 10 km/h.
L’autre entrée de la Trassersweg, limitée à 10 km/h. RTBF

La Trassersweg est la première et la seule rue à Bruxelles à bénéficier de ce régime, avec l’accord des autorités de la Ville et de la zone de police. "Tantôt on va fermer les voiries, de sorte que la migration se passe bien", précise Amandine Tiberghien évoquant les autres sites bruxellois. "Sur d’autres, on va privilégier des barrages, auxquels les batraciens vont être confrontés. Ils vont ensuite tomber dans des petits seaux qui vont être récupérés par des bénévoles pour les faire traverser."

Aspiration

A Neder, c’est le 10km/h qui est donc instauré. "Quand une voiture va passer en voirie, le risque premier est que le batracien se fasse écraser directement." Mais il y a aussi le phénomène d’aspiration. "Avec la vitesse et les roues qui tournent, le batracien, même s’il n’est pas sous une roue de voiture, peut se faire aspirer sous la roue et il va donc mourir."

En dehors de la Trassersweg, les sites de sauvetages de batraciens en Région bruxelloise sont situés au Rouge-Cloître à Auderghem, Drève du Louve et sur le site Axa (Grand Forestier et Terneuken) à Watermael-Boitsfort, au parc de la Woluwe à Woluwe-Saint-Pierre, rue Engeland à Uccle et au cimetière d’Anderlecht.

Il existe également des dizaines d’autres sites en Wallonie. Leur localisation est à retrouver sur le site Internet de Natagora.

A Neder-over-Heembeek, la limitation de vitesse est temporaire: le panneau sera levé en avril, à l'issue de la période de reproduction des batraciens.

Sur le même sujet

La migration des batraciens : levez-le pied !

Namur matin

Opération de sauvetage des batraciens. C’est parti !

Articles recommandés pour vous