Environnement

Ne culpabilisez plus à l'idée de revendre vos cadeaux de Noël, vous leur offrirez un meilleur destin

Ne culpabilisez plus à l'idée de revendre vos cadeaux de Noël, vous leur offrirez un meilleur destin.

© Milkos / Istock.com

26 déc. 2021 à 12:00Temps de lecture1 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

7,3 millions. C'est le nombre de Français qui envisagent de revendre leurs cadeaux de Noël, d'après les chiffres d'une étude Kantar réalisée en 2020 pour eBay. Si cet acte pouvait être jugé offensant ou représenter une source de culpabilité il y a encore quelques années, il se transforme peu à peu en tendance.

Qu'allez-vous faire de ce pull trop grand ou de ce livre que vous avez reçu en double à Noël ? L'équation est somme toute plutôt simple : vous avez le choix entre laisser votre objet dans le recoin d'une étagère poussiéreuse... Ou alors lui donner une seconde vie. 

Un argument en béton qui a largement de quoi nous déculpabiliser face à la perspective de donner, échanger ou revendre ses cadeaux.

Près d'une personne sur 5 prête à revendre ses cadeaux

D'après cette étude Kantar réalisée auprès de plus de 1.300 Français, 3,5 millions de nouvelles annonces sont attendues sur la plateforme eBay entre le 25 décembre et le 3 janvier. En 2020, 18% des Français comptent en effet revendre leurs cadeaux de Noël, contre 17% en 2019 et 12% en 2018.

Le sondage révèle également que la tendance d'expédier les cadeaux de Noël vers une autre destinée est nettement moins marquée en Espagne et en Italie, où seulement 7% de personnes envisagent à recourir à cette option.

Reste à savoir si cette tendance résulte d'une volonté écologique ou plutôt économique, compte tenu des répercussions financières de la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat.

Parmi les sondés qui comptent revendre leurs cadeaux, 43% expliquent que la somme récoltée sera mise de côté tandis que 40% estiment que cela les aidera (du moins en partie) à rembourser leurs dépenses de Noël. Seuls 8% ont l'intention de reverser cette somme à une association caritative.

Encore quelques réticences psychologiques

Si les mentalités évoluent, les freins à l'idée de revendre les cadeaux n'ont toutefois pas disparu : 41% des Français estiment qu'ils seraient vexés s'ils apprenaient que leur présent est revendu, notamment si l'argent obtenu était utilisé pour gâter une tierce personne.

Un sentiment similaire pour 39%, cette fois dans le cas où le butin du cadeau servirait à s'offrir à boire ou à manger.

En revanche, 38% des Français ne voient pas d'objection à ce que leur cadeau soit revendu si cela est fait au profit d'une association caritative.

Sur le même sujet

Noël : 420 euros, le budget cadeau des Français pour… leurs amants et maîtresses

Santé & Bien-être

Idées cadeaux de dernière minute : Feww, les box artisanales et locales

Maison

Articles recommandés pour vous