RTBFPasser au contenu

Basket NBA

NBA : Stephen Curry, ou si l’insolence avait un visage

NBA : Stephen Curry, ou si l’insolence avait un visage
13 nov. 2021 à 17:412 min
Par Antoine Hick

Du haut de ses 33 printemps bien tassés, sourire aux lèvres et en dégageant, évidemment, une hallucinante impression de facilité, Stephen Curry n’en finit plus de dépoussiérer des records NBA. Tranquillement, sans donner l’air d’y toucher.

Cette nuit, c’est le mythique Ray Allen que l’insolent Curry est allé chercher. Mythique parce que pendant très longtemps Jesus (le surnom d’Allen) était considéré comme le meilleur shooteur de l’histoire NBA. Mais ça, c’était avant. Avant l’émergence fulgurante et dévastatrice du gamin d’Akron. Confortablement installé sur son trône, Allen a donc dû déguerpir, balayé par la tornade Curry, à nouveau en ébullition cette nuit.

Incandescent, Curry a porté ses Warriors vers une victoire XXL contre d’impuissants Bulls (119-93). Son tableau de chasse personnel ? Un récital, modèle de propreté et de clutchitude : 40 points (à du 15/24 dont 9/17 à trois points !), 5 passes décisives, 4 rebonds.

 

Chef Curry, l’art de connaître la recette par cœur

C'est grâce à deux banderilles de loin, inscrites coup sur coup sur la truffe d'Alex Caruso en début de 2 quart, qu'il a d'abord égalé puis dépassé Ray Allen dans le classement du plus grand nombre de 3 points inscrits en carrière, saisons régulière et play-offs inclus (3358 pour Allen, 3366 pour Curry). Un objectif en soi pour beaucoup, un simple palier pour l'insolent Curry. 

Et si, de coutume, la NBA ne prend que la saison régulière en compte au moment de comptabiliser ses records, elle a, cette nuit, fait une immense exception. Peut-être parce que la prestation XXL de Curry méritait, pour une fois, qu'on déroge aux dogmes préétablis. Probablement aussi parce que le "vrai" record de Ray Allen ne tiendra plus très longtemps.

Play-offs exclus, le Warrior ne pointe en effet plus qu'à 77 trois points de son illustre prédécesseur (2896 contre 2973) A raison des 5 banderilles inscrites en moyenne par match cette saison (!), Curry devrait donc officiellement dépasser Allen d'ici une vingtaine de matches maximum.

Dans un bon mois, il deviendra donc officiellement l'artilleur le plus prolifique de l'histoire de la Grande Ligue. Et s'il doit l'avoir mauvaise, Allen, il doit probablement se consoler en se disant qu'il est dépassé par un ovni. Un extra-terrestre...qui a semble-t-il décidé de venir s'amuser sur un parquet et de faire de n'importe quel défenseur un simple faire valoir qui l'obstrue, à peine, dans sa ruée vers l'histoire.

 

Loading...

Articles recommandés pour vous