RTBFPasser au contenu

Regions Namur

Namur : une œuvre en acier pour décorer le rond-point du Grognon

Charles Bourdon pose à côté d’une maquette de l’œuvre "Bout-a-Tot", inspirée par les échasseurs namurois.
19 janv. 2022 à 18:202 min
Par Louis Matagne

La Ville de Namur va commander une œuvre en acier Corten (patiné) d’environ 8 tonnes pour décorer le rond-point de la Confluence, lieu central de la capitale wallonne. Nous avons rencontré l’artiste en charge du projet.

L’inspiration : un combat d’Echasseurs

C’est dans son atelier de Floreffe que Charles Bourdon a réalisé les maquettes de "Bout-a-Tot ", l’œuvre qu’il va réaliser pour la Ville de Namur, et qu’il avait déjà imaginée en 2016 dans le cadre d’un concours à l’Académie Royale des sciences, des lettres et beaux-arts. "Le concours Egide Rombaux, consistait à intégrer une œuvre monumentale dans l’espace public, explique l’artiste de 33 ans. Comme espace, j’ai choisi le Grognon, parce que c’est un lieu de vie central pour les Namurois depuis des centaines d’années." L’œuvre que le Salzinnois d’origine a imaginée, et qui a remporté le concours, est constituée de 4 éléments joints en acier patiné. La version finale fera 6 mètres de haut et 8 mètres de long. Elle pèsera 8 tonnes. Il s’agit d’art abstrait, mais qui puise son inspiration dans le folklore namurois. "Je suis parti d’une gravure appartenant à mes parents, et qui représente un combat d’Echasseurs." Charles Bourdon dit avoir travaillé sur l’équilibre et la finesse des formes : la sculpture doit également évoquer une rencontre, une "confluence", à l’image du lieu où elle sera placée. "Avec l’art abstrait, chacun peut se projeter, et d’ailleurs certains y voient spontanément d’autres choses, comme le coq wallon."

Une œuvre à 120.000€

L’œuvre (ici en maquette) sera réalisée dans une entreprise spécialisée, et fera 6 mètres de haut
L’œuvre (ici en maquette) sera réalisée dans une entreprise spécialisée, et fera 6 mètres de haut Louis Matagne

On s’en doute, une sculpture de cette dimension a un coût. La Ville de Namur va ainsi débourser 80.000€, ce qui représente deux tiers de la note. "Nous avons sollicité le parlement de Wallonie, qui va de son côté apporter 40.000€ ", a expliqué, lors du dernier conseil communal, Maxime Prévot, le bourgmestre. La commande ne fait préalablement pas l’objet d’un concours ni d’un sondage auprès des citoyens, ce qui a suscité certaines interrogations de la part d’une partie de l’opposition. Mais, selon le maïeur, "Bout-a-Tot" regroupe toutes les qualités recherchées pour venir s’insérer sur le site modernisé de la Confluence. "Il s’agit d’une œuvre élancée et qui sera réalisée par un artiste local, puisque Charles Bourdon a vécu 20 ans à Salzinnes, et enseigne actuellement à la Sitrée de Vedrin et aux Beaux-Arts de Namur." D’autres artistes (y compris des élèves des Beaux-Arts) avaient été sollicités mais sans succès. Tout bénéfice pour Charles Bourdon, qui avait déjà proposé son projet à la Ville il y a 5 ans. "Le Grognon, c’est un peu mon jardin, donc, oui, je peux dire que c’est une fierté d’avoir été choisi.", se réjouit-il.

Probablement pour 2022

A ce stade, la Ville, qui va transmettre le cahier de charge à l’artiste, ne communique pas de calendrier précis, même si Maxime Prévot évoque encore l’année 2022 comme possibilité. De son côté, l’artiste pense que l’œuvre peut-être rapidement réalisée, même si elle nécessitera l’appel aux soudeurs et aux ingénieurs d’une entreprise spécialisée, qui la réaliseront en atelier, avant un montage sur place. Ensuite, l’acier évoluera (se patinera) au fil des saisons et des caprices de la météo.

Articles recommandés pour vous