Regions

Namur : une nouvelle boutique vient d’ouvrir… Sur une péniche !

C’est sur les berges de la Meuse que Sihem Chiheb a décidé d’ouvrir sa boutique insolite « Les Badasses ».

C’est sur les berges de la Meuse, dans le centre-ville de Namur, que Sihem a décidé d’ouvrir sa boutique "Les Badasses". Depuis trois mois, elle accueille ses clients sur le pont et les laisse ensuite monter à bord pour découvrir l’intérieur de sa péniche insolite.

Sihem Chiheb accueille ses clients sur le pont, et les laisse ensuite monter à bord pour découvrir l’intérieur de sa péniche insolite.
Sihem Chiheb accueille ses clients sur le pont, et les laisse ensuite monter à bord pour découvrir l’intérieur de sa péniche insolite. Nina Demily

Cap sur un projet féministe

Le combat de Sihem ? L’épanouissement des femmes. Elle souhaite cultiver leurs singularités, mais aussi les accompagner dans leur acceptation de soi. "Pour moi, c’est très important que les femmes portent un regard bienveillant sur elles-mêmes et se débarrassent des injonctions de la société." précise-t-elle. C’est pour cette raison qu’elle s’est lancée dans un projet qui allie coachings personnalisés, ateliers de développement personnel et shopping. Elle aimerait d’ailleurs pouvoir organiser des événements qui mélangeraient ces trois univers : "La péniche peut naviguer, et je compte bien l’exploiter. Dans un futur proche, j’aimerais proposer des croisières axées autour d'ateliers sur le bien-être, par exemple."

Des aléas insolites, eux aussi

Le caractère insolite de la boutique peut induire des contraintes tout aussi insolites. La fondatrice s’en est rapidement rendu compte : "L’achat d’une péniche, ce n’est pas une mince affaire. Par exemple, il vaut toujours mieux la sortir de l’eau pour l’examiner entièrement avant de l’acheter, mais pour cette simple action, il faut compter près de 10.000 euros… J’ai la chance d’avoir travaillé dans le milieu et que mon mari soit peintre naval, mais ça ne nous a pas épargné lors des travaux !". À bord, Sihem est en totale autonomie, et elle doit parfois rapidement faire face à quelques inconvénients, tels que ceux liés à la consommation d’énergie ou de mazout. "À refaire, je ferais peut-être les choses autrement… Mais ça fait partie de l’apprentissage !" conclut-elle.

La boutique "Les Badasses" est ouverte tous les vendredis et les samedis, de 13h00 à 18h30. À l’intérieur, les curieux y trouvent des vêtements chinés, des bijoux de créateurs locaux, des objets de décoration vintage ou encore des produits corporels naturels. Sihem Chiheb collabore aussi avec Olivia P, une créatrice namuroise qui propose des sacs à main uniques.

Interview"Les Badasses"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Venez passer une nuit à la belle étoile au Domaine de Ronchinne

Le 6/8

La 24e édition de FolkNam, le festival du folklore et des traditions, sera de retour à Namur le 16 avril

Patrimoine

Articles recommandés pour vous