RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Namur : un nouveau règlement pour la gestion des logements inoccupés

Philippe Noël, Président du CPAS de Namur
20 avr. 2021 à 09:05 - mise à jour 20 avr. 2021 à 09:05Temps de lecture1 min
Par RTBF

Un nouveau règlement sera voté ce mardi soir au conseil communal de Namur, un règlement pour la prise en gestion des logements inoccupés alors que certaines personnes n’ont pas accès à un logement et vivent dans la rue.

Habituellement, les propriétaires de logements inoccupés sont sanctionnés mais ici l’idée est d’être dans une démarche positive.

Le règlement prévoit l’octroi d’une prime aux propriétaires de ces logements s’ils les mettent à la disposition d’un opérateur public. Ces primes allant de 2000 à 5000 euros.

Donner de l’argent à des propriétaires, la démarche interpelle

Pour Philippe Noël, le Président du CPAS de Namur cette démarche est justifiée. "Nous nous sommes rendu compte qu’au niveau des logements inoccupés et des personnes qui sont déjà concernées par la taxe d’occupation, les situations ne sont pas si simples que ce qu’on pourrait croire. Ce sont des personnes qui ont hérité d’un bien et qui n’ont pas la capacité de le rénover car elles ont des difficultés financières. Ces propriétaires ont également des soucis au niveau des cadres administratifs à franchir pour mettre un bien en location. Ici, le signal donné est que la Ville de Namur tend la main vers ces propriétaires en disant qu’il y a, effectivement, une taxe mais qu’elle souhaite travailler avec eux pour que, in fine, les logements soient mis en location. C’est donc la main tendue de la ville même si, il y a toujours la possibilité de tendre le bâton puisque derrière il y a la taxe d’inoccupation qui est toujours d’application. Nous voulons permettre à des personnes qui sont dans des situations difficiles de pouvoir mettre leur bien en location".

Suite au nouveau règlement voté ce soir au conseil communal, un budget de 50 000 euros sera consacré à ces futures primes.

Sur le même sujet...

JT du 05/12/2020

Immeubles inoccupés : des squatteurs parfois tolérés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le plan wallon contre les logements inoccupés est sur les rails

Politique

Logement à Bruxelles : la probabilité d'inoccupation d'immeubles toucherait 10.000 bâtiments

Articles recommandés pour vous