RTBFPasser au contenu

Regions

Namur : pas besoin de permis pour le chantier de la chaussée de Louvain, les travaux se poursuivent

Namur : pas besoin de permis pour le chantier de la chaussée de Louvain, les travaux se poursuivent
06 oct. 2021 à 16:592 min
Par Geoffroy Libert

La Ville de Namur a fait savoir par communiqué que les travaux de la chaussée de Louvain à Bouge ne nécessitaient pas de permis d’urbanisme. Ce chantier, qui a débuté en septembre, va permettre aux bus TEC d’être en site propre sur toute une partie de la chaussée. Des travaux qui engendrent de grosses perturbations suite à la mise en sens unique de la chaussée, et les déviations mises en place font, semble-t-il, fuir les clients des magasins.

Permis d’urbanisme dispensé

Le permis d’urbanisme délivré le 8 novembre 2017 par le Fonctionnaire délégué de la Région wallonne à l’Opérateur de Transport de Wallonie (OTW-TEC) pour la création d’un site spécial franchissable spécial surélevé en voie centrale, d’une bande pour autobus et arrêts de bus, a fait l’objet d’un recours par des riverains au Conseil d’Etat, qui avait annulé ce permis sur base de l’ancien code d’aménagement du territoire, le CWATUPEMais l’arrêt rendu ce 4 octobre 2021 et notifié ce matin annule cette décision.

Une histoire de codes

Son annulation est en fait une histoire de codes d’aménagements du territoire. Il stipule en effet que les travaux autorisés par le permis s’avèrent être dispensés de permis d’urbanisme depuis l’entrée en vigueur du nouveau code de développement territorial, le CoDT, le 1er juin 2017. Les travaux de la Chaussée de Louvain en cours de réalisation ne sont donc pas réalisés sur base du permis d’urbanisme récemment annulé par le Conseil d’Etat, mais bien sur base de la dispense de permis d’urbanisme préalable, comme le précise le communiqué de la Ville de Namur, des "actes et travaux sur le domaine public de la voirie, des voies ferrées et des cours d’eau", autant de travaux admis sans permis. La Ville de Namur et L’OTW-TEC confirment qu’il n’y a aucune raison qui justifierait de suspendre les travaux.

Une signalisation spécifique pour les riverains

Du côté du cabinet de l’Échevine de l’Urbanisme, on se réjouit de cette décision qui va permettre la poursuite des travaux. Un cabinet qui reste en contact permanent, en collaboration avec l’OTW-TEC, avec les représentants des riverains et des commerçants via des comités de chantier. Ces réunions hebdomadaires d’information ont notamment permis la mise en place d’une signalisation spécifique pour les commerçants, qui sera installée dans le quartier fin de cette semaine.

Articles recommandés pour vous