Regions

Namur : l’école hôtelière veut construire un nouvel internat

Le nouvel internat viendrait se positionner en face de l’ancien. Ce dernier sera ensuite réaménagé.

© Atelier de l’Arbre d’Or

06 oct. 2021 à 11:42Temps de lecture2 min
Par Louis Matagne

L’école hôtelière de Namur projette la construction d’un nouvel internat de 4000 m² sur le site de la citadelle.

Le projet n’est pas nouveau, mais il a été recalé l’an dernier par le Conseil d’Etat, qui pointait le manque d’information quant à son impact environnemental. La Province de Namur, qui gère ce dossier, accompagne donc sa nouvelle demande de permis d’une étude d’incidence. Le projet a été présenté aux riverains et fait l’objet d’une enquête publique jusqu’au 14 octobre.

Succès et féminisation

L’école hôtelière et la Province de Namur sont en tout cas bien décidées à voir ce nouveau bâtiment sortir de terre. Car il réglerait plusieurs problèmes croisés. A commencer par un manque global de place : les internes étaient 116 en 2019, ils sont aujourd’hui 156. "Le bâtiment actuel devient donc trop court", explique Richard Fournaux, le député provincial en charge de l’enseignement. "Certains de nos internes occupent des chambres dans des internats voisins comme celui de Suarlée. C’est une situation injuste car ils doivent faire des déplacements quotidiens, alors qu’ils doivent également parfois rester à l’école en dehors des heures classique, par exemple pour les banquets." La croissance du nombre d’internes s’explique par l’aura de l’institution auprès des étudiants belges et étrangers. Mais aussi par l’augmentation du nombre de fille dans la filière. Et c’est là l’autre grande attente liée au nouveau bâtiment : permettre de mieux organiser cette mixité, quasi inexistante il y a 20 ans. Enfin, le bâtiment actuel date de la fin des années soixante et serait un gouffre énergétique coûteux pour la Province.

Un bâtiment qui se fond dans l’environnement

De la vallée, le bâtiment serait quasi invisible, et ne bloquerait pas la vue sur le Château de Namur.
De la vallée, le bâtiment serait quasi invisible, et ne bloquerait pas la vue sur le Château de Namur. Atelier de l’Arbre d’Or

Le nouveau bâtiment, long de 100 mètres, viendrait se positionner en parallèle de l’internat existant, sur le remblai de construction des années 60. Il serait sur pilotis, construit avec des matériaux qui se fondent dans l’environnement du quartier de la citadelle. Pour le construire, il va néanmoins falloir déboiser et mordre sur une zone classée Natura 2000. D’où l’étude d’incidences avant la demande de permis, que la Province espère déposer début 2022. "Sur le plan de l’isolation, tant phonique que thermique, l’internat actuel est complètement obsolète, explique Gerlad Henin, administrateur de l’internat. Le nouveau bâtiment suivrait la norme Quasi Zéro Energie, ce serait mieux pour l’environnement et les finances provinciales." Le nouvel internat est budgétisé à 6 millions d’euros, avec un subside wallon de 3,5 millions environ. Quant à l'ancien bâtiment, il serait rénové dans une phase de chantier ultérieure. 

 

Articles recommandés pour vous