Namur : des bénévoles organisent des livraisons de masques à vélo

Cyclistes livrent des masques dans des maisons de repos

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 avr. 2020 à 12:22 - mise à jour 14 avr. 2020 à 12:22Temps de lecture2 min
Par J.P.

150 amateurs de couture… Et 40 amateurs de vélo. C’est le savant mélange des "Coursiers masqués", une initiative qui s’est développée en trois semaines à peine en province de Namur. Ensemble, ces bénévoles fournissent à vélo des masques cousus à la main à ceux qui en ont besoin. Plus de 2.000 masques ont déjà été livrés depuis le début du projet.

Comment ça marche ?

Laurence Delbart, habitante de Namur, avait commencé à fabriquer des masques avec sa machine à coudre dès le début du confinement. Rapidement, elle rencontre Jérôme Robert, administrateur et cofondateur de Coursier wallon, un service de livraison à vélo implanté à Namur et Mons. Ensemble, ils organisent bénévolement la fabrication et la livraison de masques. "Les coursiers viennent chez moi chercher du tissu, puis les livrent aux couturières. Ensuite, ils vont récupérer les masques terminés, et moi je m’occupe de les dispatcher. On livre surtout les hôpitaux, les maisons de repos, les généralistes,…" explique Laurence.

Et les commandes n’en finissent pas : "Le personnel médical est en manque de masques valables. Donc si je devais livrer tout le monde, je devrais faire 500 masques par jour… Mais je n’en suis pas encore là", dit Laurence avec regrets.

Alain est coursier depuis une dizaine de jours
Certains trajets atteignent 70 kilomètres aller-retour

Des bénévoles passionnés

Parmi les coursiers, nous rencontrons Alain. Il a commencé à aider la plateforme depuis une dizaine de jours. "Le vélo c’est ma passion, dit-il. "Je me suis dit que je voulais faire quelque chose d’utile, donc j’ai commencé à livrer des masques, à apporter du tissu… C’est ma petite pierre à l’édifice."

Alors les trajets s’enchaînent… et les kilomètres aussi ! "C’est très variable, ça va d’un petit Namur-Wépion à un grand Namur-Tamines, et là c’est 70 kilomètres aller-retour ! Mais il fait beau, donc c’est du pur plaisir… je ne compte pas mes heures… et pour une cause pareille c’est naturel. Tous ceux qui aiment le vélo devraient nous rejoindre et former une grande chaîne solidaire !"

La plateforme lance d’ailleurs un appel aux bénévoles, explique Laurence : "Il nous manque des amateurs de couture et de vélo. On manque de main-d’œuvre, on travaille tous bénévolement, et il y a des gens qui commencent à être fatigués… J’aimerais pouvoir les remplacer, les soulager, leur permettre de prendre une pause. Je fais un appel chaque semaine."

Contact pour la fabrication de masques : Laurence Delbart 0471/69 61 55

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous