RTBFPasser au contenu

A vous de voir

Namur attend 30.000 visiteurs pour le festival KIKK in Town

Namur attend 30.000 visiteurs pour le festival KIKK in Town

La 10e édition du KIKK, festival des cultures digitales et créatives se déroule comme à son habitude la semaine des congés de Toussaint. De jeudi 04 à dimanche 07 novembre à Namur. L'art, les sciences et les nouvelles technologies sont l'ADN du Kikk. Le festival est destiné aux professionnels mais c'est aussi le Kikk in Town, un événement artistique pour vous et moi. 30.000 personnes dans les rues de Namur de jeudi à dimanche. Ca va se bousculer ! On jette un œil sur ce qui va nous éblouir et nous questionner.

 Island of foam version XIV, Stephanie Lüning
Island of foam version XIV, Stephanie Lüning Violetta Wakolbinger

KiKk in Town : 30 installations numériques - 10 lieux

KiKk in Town a pris de l'ampleur depuis 2016 et atteint son objectif : sortir les arts numériques d'un public de geeks et s'adresser à un tout un chacun et chacune à travers des œuvres abordables. Avec des médiateurs pour nous en dire plus si nécessaire. Pour cette 10e édition, on compte des installations plus monumentales et plus de performances dans les rues de Namur. Si toutes les propositions utilisent la technologie numérique, toutes ne traitent pas du thème des technologies. La poésie et l’émerveillement sont de la partie. Au même titre que les réflexions critiques sur la révolution numérique en cours. Souvent par l’ironie et l’humour. A commencer par la performance Carrying The Cross de Filipe Vilas-Boas qui, tel un christ du XXIe siècle, parcourra la ville en portant le f, symbole de facebook, accompagné de requiems. Un chemin de croix 2.0 pour nous sauver, pauvres contemporains qui avons péché par excès de réseaux sociaux. A moins que l'on assiste à l'enterrement de facebook qui réssuscitera pour guider nos vies  avec sa morale... pour l'éternité. Un cauchemar.

Lire aussi : les grandes lignes de cette édition 2021

GUILLAUME COUSIN - Le Silence des Particules

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Des installations méditatives

Certains lieux, par leur architecture, imposent un type d’œuvre. Guillaume Cousin qui travaille avec la fumée, envahira un des espaces du Grand Manège, entièrement rénové, avec des ronds de fumée de 3 mètres de diamètre qui s'interpénètrent. Le silence des particules, un moment éphémère qui sculpte l'espace et évoque l'entropie. A l'église Saint-Loup, ce sont les 8 gigantesques coussins suspendus de Nils Voelker, réalisés dans la matière des couvertures de survie, qui se gonfleront et se dégonfleront tels des poumons, protégés par ces couvertures de survie. Une installation-inspiration, commissionnée par le Kikk en cette deuxième année de pandémie de Covid-19.

NILS VOELKER - EIGHT PAIRS

NILS VOELKER - EIGHT PAIRS

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Monumentale et en mouvement, mais sans doute plus anxiogène que méditative, c'est la gigantesque coulée de mousse multicolore (image ci-dessus) qui dévalera les gradins du Théâtre de Verdure, en haut de la Citadelle, un lieu emblématique de la ville. Island of Foam, une performance de Stephanie Lüning qui rappellera peut-être d'autres déferlements à certain.e.s. mais c'est le propre d’œuvre puissante que de pouvoir s'en réapproprier le sens. 

Quand le smartphone nous met dans tous nos états

Parmi les thèmes liés à l'impact des technologies sur nos vies, le smartphone tient la vedette. Outil indispensable à notre vie sociale sur les réseaux, au contrôle de notre santé et de notre budget, à notre recherche de partenaire et à notre information... Une dépendance numérique de tous les instants. Notre compatriote Dries Depoorter, toujours très pertinent, console les internautes en mal de reconnaissance avec Quick Fix, la machine à sous qui vous génère des likes et des followers. Pour quelques euros, vous avez déjà 200 likes sur Instagram. Une installation ludique qui dénonce l'exploitation des nouveaux prolétaires du numérique dans les fermes à clic. Les étudiants de l'ECAL, la prestigieuse université d'art et de design de Lausanne, propose une série d'oeuvres sous le titre Fantastic smartphones qui constate l'influence du smartphone sur nos comportements de manière critique et décalée. Si vous cherchez un.e partenaire, L'automac déterminera pour vous qui est joli et qui est moche, le bras articulé au joli nom de Robot selfie, se prend en photo et pollue le net en publiant sans cesse son image. Les déclinaisons sont infinies. Et si vous êtes malade de votre addiction, l'artiste sénégalais Seumboy organise des séances de soins. Il vous reçoit individuellement pendant 20 minutes; vous en ressortez avec les notes du "thérapeute". À la Galerie du Beffroi de 10 à 18h. Cet artiste est exposé dans le cadre du partenariat AFRIKIKK entre la Belgique et différents pays du continent.

L'impact écologique de nos activités humaines - et numériques entre autres - est aussi au programme de cette 10e édition du Kikk festival. Avec un parcours d'installations rassemblées dans le jardin des Bateliers, le jardin du musée Félicien Rops et celui du musée des Arts Décoratifs.

Programme détaillé et carte de la ville ici

Bird House Flock, Jony Easterby & Pippa Taylor - installation Remnant Ecologies
Bird House Flock, Jony Easterby & Pippa Taylor - installation Remnant Ecologies © Tous droits réservés

En pratique :

KIKK in TOWN

Du 04 au 07 novembre dans la ville de Namur et au Pavillon à la Citadelle

De 10 à 18 heures - gratuit.

Le Covid Safe Ticket sera exigé

Après avoir été contrôlé, un bracelet vous sera donné à L'Etablissement des Soeurs Notre-dame, derrière le théâtre de Namur. 

 

Sur le même sujet

05 nov. 2021 à 09:14
1 min

Articles recommandés pour vous