Roland Garros - Tennis

Nadal : "Si vous me demandez aujourd'hui, je ne vais pas à l'US Open"

Rafael Nadal n'est pas convaincu qu'une reprise du tennis soit une bonne décision.

© PEDRO PARDO - AFP

Alors qu'il devrait normalement être en train de fouler la terre ocre de Roland-Garros, Rafael Nadal est actuellement confiné chez lui. Il a profité de cette pause forcée pour se présenter face à la presse et répondre aux nombreuses questions qui lui ont été posées. Il évoque la reprise, Roland-Garros, le Corona et l'affaire George Floyd.

Le champion espagnol a d'abord évoqué la grande messe parisienne, qui a été postposée et aura donc (potentiellement) lieu du 20 septembre au 4 octobre. "Je n'ai pas du tout parlé à l'organisation du tournoi. J'ai reçu la notification qu'il allait être postposé, dix minutes avant que ce soit officialisé. J’ai essayé de les encourager, de parler avec l’ATP, avec les joueurs pour qu'on travaille  ensemble. La situation est dure pour tout le monde, c'est difficile de prendre des décisions seul, difficile de fixer le calendrier. Je suis content, j’admire la fédération qui tente tout pour que le tournoi ait lieu mais la situation reste difficile." a-t-il expliqué.

En l'état actuel, Roland-Garros aura donc lieu juste...après l'US Open qui se terminerait le 13 septembre. Et probablement sans public et avec des staffs restreints. Une situation que n'apprécie pas forcément Nadal : "Si vous me demandez aujourd'hui je dis non. Je ne vais pas aller à l'US Open. Dans quelques mois, je sais pas quelle sera la situation. Je suis sûr que les gens qui organisent les tournois veulent garantir la sécurité pour tout le monde. Un tournoi est une fête mais seulement si tout le monde est en sécurité. On prendra les bonnes décisions dans les bons moments. Si on joue, la situation devra avoir évolué. Sinon, ça ne sert à rien, ce n'est pas un bon message ni un bon exemple. Aujourd’hui il faut se focaliser sur la sécurité des gens."

"On doit revenir quand tous les joueurs seront sûrs de pouvoir voyager TOUS"

Nadal : "Si vous me demandez aujourd'hui, je ne vais pas à l'US Open"

Une opinion tranchée qu'il justifie également en évoquant l'ambiance actuelle aux Etats-Unis, pays rongé intérieurement par l'affaire George Floyd. "Tous les gens normaux sont contre le racisme contre la pauvreté etc. Quand on voit ces désastres dans la rue, ce n’est pas la bonne solution non plus. Ce n’est pas un bon exemple. La situation est critique. Je crois en l'humanité  Ça prendra du temps, toutes les avancées prennent du temps mais on est sur la bonne voie. La pandémie crée une atmosphère pesante. Mais la violence crée des désastres. On doit continuer à travailler."

Finalement, au vu de la situation actuelle - et sans précédent - que connait notre planète, Nadal estime que le tennis est bien dérisoire. Il faut d'abord garantir la sécurité de tout le monde avant d'évoquer une reprise. "Le tennis est un sport mondial. On doit être responsables, envoyer des messages forts. On doit être un bon exemple pour la société. On souffre comme jamais auparavant. Si on n’est pas capable de proposer un tournoi sûr pour tout le monde et assez “fair”, donc que tous les joueurs de partout puissent venir, on ne peut pas jouer au tennis, c’est mon avis. On doit revenir quand les joueurs seront sûrs de pouvoir voyager TOUS. Si non, on reviendra on compte-goutte, on rejouera et je rejouerai probablement aussi mais on ne sera pas corrects à 100%. Et je veux voir mon sport correct, surtout dans ces circonstances" a-t-il conclu.