RTBFPasser au contenu

Societe

Musées fermés à Bruxelles : l'incompréhension règne

Musées fermés à Bruxelles : l’incompréhension règne
28 oct. 2020 à 14:55 - mise à jour 28 oct. 2020 à 14:582 min
Par Tangui Horel

Depuis ce lundi 27 octobre, les musées bruxellois sont contraints de fermer leurs portes par décision du gouvernement régional.

Tout le secteur culturel est contraint à un " deuxième confinement ", avec l’arrêt total des activités.

Une décision jugée " incompréhensible " par l’asbl : Brussels Museum, fédération réunissant 115 musées de la capitale.

Par voie de communiqué de presse, la fédération réagit : " Notre secteur n’a jamais été consulté sur la possibilité même de fermeture par le gouvernement de la Région bruxelloise, ce que nous regrettons vivement ", explique Pieter Van der Gheynst, directeur de Brussels Museums.

Après l’avoir contacté, M. Van der Gheynst ne conteste pas cette décision, il demande juste à être pris en compte dans l’équation : " un peu plus de nuance aurait été possible. Je pense que les gens sont capables de comprendre des adaptations plus qu’une règle simple et imposée à tout un secteur, toute une région. Les musées sont parfois de grands espaces et ils ne brassent pas énormément de monde en ces temps troublés. On a du mal à penser qu’un cas de contamination au sein d’un musée soit arrivé. "

Evidemment, il comprend l’effort que chacun fait ou doit faire pour lutter contre le coronavirus, mais en étant pris de court, il devient compliqué de faire tourner un musée.

Musées fermés à Bruxelles : l’incompréhension règne
Musées fermés à Bruxelles : l’incompréhension règne BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le cafouillage des communications

On regrette ici surtout la manière unilatérale et hâtive dont cette décision de fermeture des musées a été prise ce samedi 24 octobre. Un jour seulement avant cette décision, le gouvernement fédéral permettait au secteur de continuer ses activités. Aujourd’hui donc, seuls les musées bruxellois doivent fermer leurs portes... Et lorsqu’on est est à Bruxelles, on arrive vite dans la périphérie, aller dans un musée sur Tervuren (par exemple) n’est pas de l’ordre du grand pèlerinage.

La fédération des musées réclame donc d’organiser une concertation en toute transparence, par exemple via une cellule de crise régionale avec une représentation du secteur culturel.

Dilemme économique et sanitaire

Quand on oublie la culture, c’est également la santé mentale de notre population qu’on met de côté.

Les mots sont forts. Si on parle aussi d’impact économique sur le secteur de la culture, les musées bruxellois voient un impact sur la santé des belges. Le secteur culturel se sent abandonné et en détresse.

Fermer les musées, c’est mettre un nombre important de travailleurs et d’artistes dans une difficulté économique importante. A l’instar des mesures prévues pour le secteur marchand, nous plaidons à nouveau pour un soutien financier adéquat au secteur culturel dans son ensemble pour qui les recettes propres, aujourd’hui coupées nettes, restent cruciales au maintien de ses activités.

N'oublions pas que de nombreux musées ont ouvert leurs portes à perte ces derniers mois, compte tenu de la baisse du nombre de visiteurs et de l'augmentation des coûts. Cela veut dire que pour beaucoup à l’heure actuelle, la situation devient progressivement intenable. "

Musées fermés à Bruxelles : l’incompréhension règne
Musées fermés à Bruxelles : l’incompréhension règne LOAN SILVESTRE - BELGA

Articles recommandés pour vous