RTBFPasser au contenu

Jupiler Pro League

Mpoku : "Le Standard est son propre adversaire"

Mpoku : "Le Standard est son propre adversaire"

Longtemps annoncé incertain à cause d'une blessure au genou, Paul José Mpoku reconnait qu'il y avait un peu de bluff. "Je savais depuis mercredi que j'allais être apte à jouer. Je remercie Dieu mais aussi les kinés et le doc avec qui on a bien travaillé toute la semaine. A chaque match, à l'entraînement ou en amical, j'ai toujours envie de faire de mon mieux pour essayer d'apporter quelque chose à l'équipe ... Je suis content."

De l'action (il était sans doute hors-jeu au début de la phase) qui amène le pénalty à sa conversion, Mpoku a tout fait. "Est-ce qu'il y a faute? Oui, c'est sûr et certain. Je passe devant lui et puis il me pousse un peu. Je ne me suis pas posé de question. Si je commence à me poser des questions, je vais le rater. J'étais désigné pour tirer, mais je pense que j'aurais de toute façon pris le ballon parce que je me sentais bien".

"On se concentre sur nous-mêmes", reprend l'homme en forme côté liégeois. "On ne regarde pas trop nos adversaires parce que je crois que notre propre adversaire, c'est nous. Je ne vois pas qui peut arrêter le Standard ... à part nous-mêmes. Notre premier objectif, c'est d'être dans les trois premiers. Et si Dieu nous offre la possibilité d'être champion pourquoi pas mais le premier objectif reste d'être européen", assure-t-il.

Vainqueur : "Le brassard? Ça me fait plaisir"

"C'est un match parfait même si dans le jeu, ce n'était pas le top. Le ballon ne bougeait pas assez, on ne se trouvait pas facilement mais le principal c'est d'avoir gagné. Cette victoire nous fait du bien après la défaite contre Lokeren", déclare William Vainqueur. "Ce revers, c'était un accident de parcours. Notre vrai visage, on le montre depuis le début des playoffs. On va essayer de continuer pour être le mieux placé possible à la fin. Le brassard? Ça me fait plaisir. Il représente pas mal de chose, surtout quand on sait qui l'a porté ici au Standard de Liège. Donc quand on le porte, il faut essayer de lui faire honneur"

Arslanagic : "On ne pense pas au titre"

"Ma place de titulaire? Ce sont les choix du coach. Moi, je suis content de jouer", explique Dino Arslanagic préféré à Laurent Ciman dans l'axe de la défense. "On a une bonne communication dans le groupe. Kanu, qui est plus expérimenté, m'a beaucoup aidé. Zié (Diabaté) m'a également conseillé. C'est facile de jouer dans des conditions pareilles. Dans les dernières vingt minutes, on est descendu beaucoup. Ils ont commencé à jouer des longs ballons mais je pense qu'on a bien géré ça. Est-ce qu'on pense au titre? Non, je ne crois pas. Ce week-end, le but était de garder la 3e place et c'est ce qu'on a fait".

Hazard : "On a toujours les cartes en mains"

"On a eu des difficultés à poser notre jeu surtout en première mi-temps" souligne Thorgan Hazard. "Il y a avait un manque de mouvement et de disponibilité de la part d'un peu tout le monde. Je pense qu'on a commencé à jouer une fois qu'on a pris ce but. On a eu quelques belles occasions. Aucune n'est rentrée, dommage. La pression d'être leader? Non, je ne pense pas. Normalement à l'extérieur, on arrive à poser notre jeu. Mais bon, c'est la première défaite à l'extérieur depuis août (contre Genk) donc on ne va pas dramatiser. Le titre? C'est un rêve, l'objectif reste le top 3. On a toujours les cartes en mains. Il faudra faire un bon match et gagner vendredi à domicile".

Bruzzese : "Un Standard bien organisée"

"Nous sommes tombés sur une équipe du Standard bien organisée" analyse Sébastien Bruzzese. "Nous avons eu beaucoup de difficultés à nous créer des occasions. Le Standard a joué très bas. On a eu du mal à trouver Mbaye (Leye). Le Standard n'en a pas eu beaucoup si ce n'est sur phases arrêtées. Je pense que nous tenions bien le match ... il a manqué le dernier détail. La pression de la première place? Non, nous n'avons jamais regardé notre classement, nous essayons de gagner chaque match."

Standard-Zulte Waregem (1-0): Le résumé

M. Weynants avec B. Deceuninck et J. Anciaux

Articles recommandés pour vous