RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Mpoku à propos de la situation en sélection de Sambi Lokonga : "On ne comprend pas"

Albert Sambi Lokonga, milieu de terrain belge d’Arsenal durant le match de FA Cup entre Nottingham Forest et Arsenal, 09/01/2022

Albert Sambi Lokonga a quitté le Sporting d’Anderlecht avec l’étiquette de "super talent" sur les épaules et pour un joli paquet de millions d’euros (entre 17 et 21 selon les sources).

Mais depuis, à Arsenal, les choses ne se passent peut-être pas aussi facilement qu’espéré. Pas plus de 32% de titularisations et 33% de temps de jeu. Et 1' seulement sur les 6 derniers matchs. Trop peu ?

"On ne s’inquiète pas", nous répondait mardi Paul-José M’Poku, son grand frère, qui lui sert aussi de conseiller non-officiel.

"D’autres joueurs comme Kevin De Bruyne ou Romelu Lukaku ont mis du temps aussi à s’imposer en Première League anglaise. La différence avec le championnat de Belgique est grande, et Arsenal, ce n’est pas un club de milieu de classement.

On aurait signé des deux mains pour une première saison avec 33% de temps de jeu. Et Albert progresse tous les jours, notamment grâce aux entraînements".

La relation entre le Manager Mikel Arteta et le jeune international belge est bonne

Nul souci au niveau de la relation qu’Albert Sambi Lokonga entretient avec le Manager des Gunners Mikel Arteta. "Mais la concurrence est rude, dans l’équipe, avec des garçons comme Thomas Partey, Granit Xhaka ou Mohamed Elneny, et l’entraîneur doit respecter une certaine hiérarchie. Cette saison, la rotation a été très difficile parce qu’Arsenal n’a joué qu’un match par semaine en moyenne".

Peut-être Sambi doit-il plus se montrer aux entraînements ?

"Il a tellement de talent, ça paraît parfois si facile pour lui, que peut-être le coach attend plus de lui ? Il ne doit pas se reposer sur ses capacités. Et peut-être doit-il se montrer plus encore aux entraînements. Mais je ne me tracasse pas, et lui non plus".

Pas question de quitter Arsenal ou de chercher du temps de jeu ailleurs

Le contrat de l’ancien anderlechtois court jusqu’en juin 2026, le peu de temps de jeu reçu ne le poussera pas ailleurs. "C’est hors de question, en tout cas pour lui. Il est très bien intégré au club et dans la ville, il est heureux, même s’il espère jouer plus la saison prochaine, et son potentiel le mériterait. Et il y aura des matchs européens. Je l’ai eu au téléphone lundi, il était déçu parce qu’avec la défaite à Newcastle, la Champions League s’est éloignée, mais il y aura l’Europa League et il est positif sur sa saison".

Albert Sambi Lokonga en conférence de presse de l’équipe nationale belge des "Diables rouges", 30/08/2021
Albert Sambi Lokonga en conférence de presse de l’équipe nationale belge des "Diables rouges", 30/08/2021 © Tous droits réservés

Diables rouges : "On ne comprend pas qu’il n’ait encore reçu que 16 minutes de temps de jeu et rien dans les matchs amicaux"

Albert Sambi Lokonga fait partie du groupe élargi des Diables depuis mars 2021. Après avoir passé 90' sur le banc lors de l’amical contre la Grèce du 3 juin 2021, il a reçu 16' de jeu en Eliminatoires de Coupe du Monde contre l’Estonie (2/9/2021) en remplaçant Eden Hazard à la 74e. Mais après, plus rien ! Pour les deux matchs de novembre (Estonie et Pays-de-Galles) il est resté assis aux côtés du sélectionneur. Pire, pour les deux amicaux de mars 2022 en Irlande et face au Burkina Fasso, il n’a pas reçu sa chance alors que d’autres jeunes bien, et que le groupe se limitait aux joueurs de moins de 50 sélections. Ce mercredi, il n'a pas été retenu non plus pour les matches de Nations League du mois de juin.

Il faudra peut-être un autre coach que Roberto Martinez pour que certains jeunes reçoivent leur chance ? !

"Pas de temps de jeu dans les deux matchs amicaux, ça, on n’a pas compris", déclarait Mpoku mardi, avant que Roberto Martinez ne dévoile sa sélection ce mercredi. "Des pays comme la France ou l’Espagne font plus confiance aux jeunes. M. Martinez est assez conservateur, il est fidèle à ses cadres. Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui prestent mais les cadres. Il faudra peut-être un autre sélectionneur pour que certains jeunes reçoivent leur chance ? ! Maintenant, je ne dis pas que mon frère mérite de pousser sur le banc des super joueurs tels Axel Witsel, Kevin De Bruyne ou Youri Tielemans".

Le Congo n’est plus une option… et ne l’a jamais été

En participant à un match officiel avec les A, le jeune Diable a refermé derrière lui la porte de l’équipe nationale du Congo. Contrairement à son grand frère il ne sera jamais un "Léopard".

"Albert a toujours voulu jouer pour la Belgique, et il en a les moyens. Il finira par s’imposer dans cette grande équipe. Je le souhaite, pour lui, et pour les Diables rouges".

 

Sur le même sujet

Arsenal se sabote tout seul à Newcastle et dit (sans doute) adieu à la Ligue des Champions

Premier League - Football

Premier League : Mikel Arteta prolonge avec Arsenal jusqu’en 2025

Premier League - Football

Articles recommandés pour vous