Actualités locales

Mouscron: le géant textile Sioen va fermer partiellement sa filature

© Getty

Les hausses du prix de l'énergie et des matières premières frappent durement le secteur textile. Sioen, spécialisé dans les textiles enduits, se dit incapable de répercuter les augmentations tout en restant concurrentiel sur le marché international. Conséquence: l'un des sites de l'entreprise, à Mouscron, va stopper la moitié de ses activités, temporairement.

A Mouscron, Sioen développe pas moins de 4 activités. C'est l'une d'entre elles, la filature, qui est concernée par la mesure d'économie. Produire du fil nécessite énormément d'énergie. Vu les tarifs en vigueur actuellement, la rentabilité n'est plus suffisante, estime la direction.  Au micro de la VRT, le gestionnaire de l'énergie chez Sioen parlait ce week-end d'une "concurrence meurtrière" (...) "Nous ne pouvons plus concurrencer le marché international en raison des coûts astronomiques de l’électricité. De nombreux pays, à commencer par la Chine, ne sont pas affectés par la crise énergétique. Nous n’avons donc pas le choix et devons arrêter la production".

Dans ce type d'industrie, le poste "énergie" augmente en flèche. Il s'ajoute aux frais de stockage, de transport. De nombreuses matières premières coûtent également de plus en plus cher. Exemple: les granulés de polypropylène (un dérivé de pétrole), que Sioen transforme en fibre synthétique dans l'une de ses unités. Cette matière première, devenue beaucoup plus coûteuse, fait inévitablement grimper les coûts de production. "Tout est lié, et tout augmente", explique un fin connaisseur du secteur textile. "Mais mettre à l'arrêt la production d'un site peut aussi être un réflexe de prudence, dans le contexte actuel : on ne fait plus de stock, car on n'est pas sûr de pouvoir ensuite les écouler".

Chez Sioen, la mesure ne sera que temporaire. L'arrêt de la production devrait durer deux semaines. Le personnel, constitué de Belges et de Français, sera placé en chômage économique. "Les licenciements ne sont pas à l'ordre du jour, selon les informations que nous avons reçues. Sur les 5 lignes de production, 2 seront à l'arrêt à partir du 12 septembre jusque fin novembre. Les travailleurs seront au chômage économique une semaine sur deux", précise Eric Lheureux, secrétaire syndical à la CSC Metea. Un conseil d'entreprise européen du groupe Sioen se tiendra le 14 septembre.

Sioen n'est pas un cas isolé. D'autres poids lourds du secteur textile accusent le coup.

La semaine dernière, le groupe Beaulieu a annoncé qu'il allait arrêter bientôt une partie de ses activités sur le site de Bas-Warneton, tout près de Comines. 37 personnes travaillent sur place. La procédure Renault a débuté.

Recevez chaque semaine un condensé des événements culturels et touristiques de votre région

Recevez chaque semaine un condensé des événements culturels et touristiques de votre région. Attention, pour recevoir cette newsletter personnalisée, veillez bien à renseigner votre code postal dans votre profil.

Articles recommandés pour vous