RTBFPasser au contenu

Mouscron : la route de la laine a-t-elle modifié la fluidité du trafic ?

Mouscron : la route de la laine a-t-elle modifié la fluidité du trafic ?
16 sept. 2021 à 10:332 min
Par Vincent Clérin avec Denis Vanderbrugge

Ce 16 septembre marque le début de la semaine de la mobilité. L’occasion pour se déplacer à Mouscron où les automobilistes peuvent emprunter un tout nouvel axe au nom évocateur "La route de la Laine" allusion au passé textile de la cité des Hurlus.

Il a fallu cinquante ans pour que ce vieux projet se concrétise mais ça y est, la route a maintenant été inaugurée. Un plus pour la fluidité du trafic étant donné que ce nouvel axe permet de contourner le centre de Mouscron par le Sud et d’éviter ainsi les bouchons devant la gare. Pour relier la route Express et la frontière avec Wattrelos, on peut désormais effectuer le grand tour au niveau du rond-point des Bobines. C’est un gain de temps non seulement pour les Mouscronnois mais également pour les entreprises installées sur ce qu’on appelle "le zoning de la Martinoire", le long de la frontière.

Exemple, du côté d’Euroterminal, une société où s’arrêtent chaque jour des dizaines de camions, Zyad Mehalaine, le patron, est plutôt satisfait de voir cette route juste en face de son entreprise. "Dès les premiers jours cela a eu un impact en termes de flexibilité et de timing", constate-t-il, "mais on ne le mesure pas encore parce que nous ne disposons pas encore de suffisamment de recul".

Un a priori positif donc même si dans cette entreprise, comme le souligne le directeur, c’est un peu tôt pour définir le véritable gain de temps pour les différents chauffeurs de camion qui roulent pour la société.

Toujours beaucoup de trafic au centre-ville

Quant aux implications de l’apparition de cette nouvelle route sur la densité de circulation au cœur de Mouscron, face à la gare, la circulation est toujours intense même si Aurore, depuis la fenêtre de sa friterie, a remarqué du changement cette semaine "C’est vrai qu’il y a beaucoup moins de camions, je constate moins de passage au niveau des camions, mais aux heures de pointe, le trafic des voitures, c’est toujours la même chose".

Christiane, qui habite le quartier de la gare, relativise, elle, le changement "Il y a autant de trafic de camions et tout le bazar qu’avant, ils défilent dans la rue et voilà, je pensais que l’arrivée de cette nouvelle route allait changer quelque chose mais je vois que ça ne change pas beaucoup".

Il faut dire qu’au rond-point des bobines l’entrée de la route de la laine reste très discrète et que les GPS ne sont pas à jour : l’existence de cet axe n’est pas encore reprise dans la cartographie de ces appareils. Il faudra donc sans doute encore s’armer d’un peu de patience.

Zyad Mehalaine, le patron d’Euroterminals à Mouscron
Zyad Mehalaine, le patron d’Euroterminals à Mouscron Denis Vanderbrugge

La route de la Laine à Mouscron après 50 ans d'attente

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous