Serie A - Football

Mourinho plonge l'Inter Milan d'Inzaghi dans la tourmente

© Tous droits réservés

01 oct. 2022 à 19:42Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par M. Weynants)

En s'imposant avec sa Roma à San Siro (2-1), José Mourinho a prolongé la mauvaise passe de l'Inter Milan, son ex-club, déjà battue quatre fois en huit journées de Serie A et repoussée à huit points du leader Naples, vainqueur du Torino (3-1) samedi.

A trois jours de recevoir le FC Barcelone pour un duel crucial en Ligue des champions, l'équipe de Simone Inzaghi, entraîneur toujours plus sous pression, a encore laissé filer un match qu'elle avait pourtant mieux commencé en ouvrant la marque grâce à Federico Dimarco (30e).

Comme contre l'AC Milan (2-3) ou l'Udinese (1-3), l'Inter s'est fait rejoindre puis dépasser, confirmant sa fébrilité défensive avec déjà 13 buts encaissés et une attaque en manque de confiance, en l'absence prolongée de Romelu Lukaku, blessé depuis fin août.

"C'est normal d'être déçus après une défaite absolument non méritée", a regretté Inzaghi.

"On réalise l'un des meilleurs matches de la saison et on finit sur une défaite qui fait mal. On doit travailler davantage sur les détails", a-t-il admis, assurant ne pas s'inquiéter pour son poste: "Menacé, on l'est toujours, à chaque match, chaque semaine... J'ai eu une belle réponse de l'équipe sur le terrain, elle a fait ce qu'elle devait faire."

Titularisé en "faux neuf" en pointe de la Roma, Paulo Dybala, que l'Inter avait rêvé un temps d'accueillir cet été, a remis les Giallorossi en piste d'une belle volée du gauche (39e).

Puis Chris Smalling a scellé ce succès de prestige d'une tête smashée, spécialité du défenseur anglais, au milieu d'une défense intériste trop passive sur un coup de pied arrêté (75e).

Première pour Mourinho

"Je suis très heureux, ces matches sont trop importants pour ne pas réussir à les gagner", a souligné Mourinho sur DAZN Smalling, confirmant les "grands objectifs" des Giallorossi cette saison.

Compacte et opportuniste, la Louve a également été un peu chanceuse, avec un but refusé à Edin Dzeko pour un léger hors-jeu (11e) et un coup franc d'Hakan Calhanoglu sur la barre transversale (63e).

José Mourinho, suspendu à San Siro, remporte sa première victoire contre l'Inter, club qu'il avait conduit en 2010 à un triplé historique (Ligue des champions-championnat-Coupe d'Italie), depuis son retour en Italie à l'été 2021. La saison dernière, "Mou" s'était incliné trois fois (deux en championnat, une en Coupe d'Italie).

Sa Roma, requinquée après sa défaite contre l'Atalanta (0-1), est quatrième, à quatre points du Napoli, vainqueur du Torino (3-1).

Les hommes de Luciano Spalletti ont vite pris l'ascendant avec trois buts en première mi-temps, grâce à un doublé de l'international camerounais André-Frank Zambo Anguissa (6e, 12e) et à une frappe croisée du Géorgien Khvicha Kvaratskhelia (37e).

"Si les buts viennent, je suis content, mais le plus important c'est de faire mon travail pour mon équipe", a commenté Anguissa, peu habitué à faire trembler les filets.

Naples (six victoires, deux nuls) reste l'une des deux dernières équipes invaincues cette saison avec l'Atalanta Bergame. Il compte provisoirement trois points d'avance sur la "Dea" (2e), qui recevra dimanche la Fiorentina (10e).

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous