RTBFPasser au contenu

Monde

Mort des moines de Tibéhirine : l'armée algérienne en cause

Mort des moines de Tibéhirine : l'armée algérienne en cause
06 juil. 2009 à 10:131 min
Par Belga/RTBF

Attaché militaire de l'ambassade de France à Alger à l'époque des faits, le général François Buchwalter, aujourd'hui à la retraite, avait recueilli les confidences d'un ancien militaire algérien, dont le frère avait participé à l'attaque, a-t-on précisé de même source, confirmant une information parue dans plusieurs médias français.

"Les hélicoptères de l'armée algérienne ont survolé le bivouac d'un groupe armé et ont tiré, s'apercevant ensuite qu'ils avaient non seulement touché des membres du groupe armé mais aussi des moines", a expliqué cette source, rapportant les propos du général Buchwalter entendu le 25 juin par le juge antiterroriste Marc Trevidic.

Le général Buchwalter "a appris les faits quelques jours après les obsèques" des moines et "a écrit des rapports au chef d'état-major des armées français et à l'ambassadeur qui sont restés sans suite", a-t-on précisé de même source.

Les sept religieux français avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 dans leur monastère isolé de Notre Dame de l'Atlas, au sud d'Alger, ceinturé de maquis contrôlés par les groupes armés islamistes et où les tueries étaient fréquentes.

Le Groupe Islamique Armé (GIA), alors dirigé par Djamel Zitouni, revendiquait le 26 avril 1996 l'enlèvement et proposait d'échanger les moines contre ses militants détenus. "Si vous libérez nous libèrerons, si vous refusez nous égorgerons", menaçait-il.

Le 23 mai, le GIA annonçait avoir décapité les captifs, assassinés le 21 mai, en accusant le gouvernement français d'avoir "trahi" les négociations. Le 26 juillet, il annonçait la mort de son chef, dans un accrochage avec une faction rivale.

Le parquet de Paris a ouvert le 10 février 2004 une information judiciaire contre X après une plainte déposée par la famille de l'un des religieux et par Armand Vielleux, l'ancien procureur de l'Ordre des Cisterciens auquel ils appartenaient.

 

(M.S. avec Belga)

Articles recommandés pour vous