RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Moralement, êtes-vous prêts pour des nouvelles règles ?

Moralement, êtes-vous prêts pour des nouvelles règles ?

Un Comité de concertation est en cours ce matin. Il a été programmé en urgence il y a moins de 24h vu la situation épidémiologique dans le pays. Plusieurs sujets sont sur la table, ils concernent entre autres les événements, l’Horeca, le shopping, le masque chez les enfants et la 3e dose de vaccin… Des décisions seront annoncées dans la foulée de cette réunion.

Moralement, vous êtes prêts pour des nouvelles règles ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

© Tous droits réservés

"Donner un coup de frein conséquent"

Rachid, un auditeur de Forest, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je suis prêt pour de nouvelles règles. Je suis professeur de mathématiques, je crois que le modèle mathématique le plus crédible est une fonction exponentielle. Pour freiner cette fonction exponentielle, il faut donner un coup de frein conséquent. Ça joue sur le moral, mais à un moment, il faut se décider et la solution la plus raisonnable est de mettre un coup de frein pendant au moins un mois. Les mesures, on les connaît tous maintenant. La manière de gérer ce virus, on la connaît. Et on n’a pas d’autre solution. Il faut freiner la fonction exponentielle et l’aplatir le plus vite possible."

© Tous droits réservés

"On ne peut pas vivre dans une bulle éternellement"

À Uccle, Eve nous partage son sentiment : "Je suis en colère. Gouverner, c’est prévoir. Il y a 6 mois, les experts ont fait une carte blanche disant qu’il fallait faire attention à l’automne. Pas grand-chose n’a été fait, et maintenant on parle d’urgence. Ce n’est pas correct. Je pense aux marchés de Noël et à tous ces gens qui ont investi de l’argent. Il faut prendre des mesures draconiennes, mais on ne peut pas vivre dans une bulle éternellement. C’est compliqué et j’en veux beaucoup à nos gouvernants qui n’ont pas écouté les experts."

© Tous droits réservés

"Je déplore qu’ils n’aient pas réagi avant"

Depuis Perwez, dans le Brabant wallon, Linda conclut le débat : "Je suis prête à accepter toutes les mesures que le Codeco va prendre en charge, mais je déplore qu’ils n’ont pas réagi bien avant. Ils laissent toujours stagner les choses, le monde politique est à côté de la plaque et n’écoute pas les experts. Il fallait agir il y a déjà quelques mois en prévision de l’automne."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

02 déc. 2021 à 10:49
2 min
01 déc. 2021 à 10:52
1 min

Articles recommandés pour vous