Cinéma

“Moonage Daydream”, un voyage psychédélique au cœur de David Bowie

© Sony

13 sept. 2022 à 14:43Temps de lecture1 min
Par Adrien Corbeel

Refusant les conventions des portraits musicaux, le nouveau documentaire de Brett Morgen tente de saisir les artistes et les hommes qu'a été David Bowie.

 

Qu'un documentaire consacré à un artiste aussi protéiforme et anticonformiste que David Bowie soit lui-même hors-norme semble naturel. Quitte à raconter la vie et la carrière extrêmement denses de l'homme derrière "Space Oddity", "Let's Dance" ou "The Man Who Sold The World", mieux vaut le faire avec panache et imagination. Et sur ce terrain, il ne fait pas de doute que "Moonage Daydream" de Brett Morgen sort de l'ordinaire.

On n’entre pas dans le film, on y est propulsé, lancé à toute allure dans un magma d'images et de sons évoquant Bowie. Il n'y a ni témoignages face-caméra de ses collaborateurs ou de ses proches dans ce documentaire inédit, ni de narrateur en voix-off pour nous accompagner. Il faut trouver son propre chemin dans la galaxie d'extraits de concerts, d'images de films, de créations visuelles abstraites et de sonorités réunis par Brett Morgen. Le cinéaste, à qui l'on doit 
l'audacieux “Montage of Heck: Kurt Cobain", ne cherche pas à expliquer David Bowie, mais à saisir ce qu'étaient son art et sa pensée — avec ses archives personnelles à l'appui. C'est une plongée extrêmement intense et vertigineuse dans la personnalité de l'artiste anglais.

En ce sens, on recommandera plutôt "Moonage Daydream" à celles et ceux qui connaissent déjà bien la vie et l'œuvre de Bowie. Il vaut mieux avoir une vraie affection pour le musicien avant de se lancer dans ce documentaire qui dure pas moins de 140 minutes. Tonitruant et psychédélique, le film nous offre un flux audiovisuel qui sollicite nos sens et notre attention de manière incessante, au risque de les épuiser.

 

"Moonage Daydream" est à découvrir dans les salles belges à partir du 14 septembre.

Loading...

Sur le même sujet

Donald Trump diffuse un titre de Bowie sans accord préalable

Journal du Rock

Un projet d’art visuel autour de David Bowie verra bientôt le jour

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous