Regions Hainaut

Mons : des colis alimentaires proposés à tous les étudiants

Tous les jeudis, sous présentation de leur carte d'étudiants, les étudiants peuvent venir retirer leur colis alimentaire

© Thibaut Deplanque

05 mars 2021 à 06:29 - mise à jour 05 mars 2021 à 06:29Temps de lecture2 min
Par Thibaut Deplanque

Seuls ou en petit groupe, les étudiants se présentent au compte-goutte dans un bâtiment aménagé en point de retrait. Une démarche saluée par Théo. "J’ai perdu mon job étudiant" explique cet étudiant de l’UCLouvain. "Actuellement, je dois puiser dans mes économies pour payer mon loyer. Le fait que ces colis soient gratuits est un soulagement." Un colis gratuit que chaque bénéficiaire peut retirer sur simple présentation de sa carte d’étudiant. Dans les paquets, on retrouve des pâtes, du riz, du thon, de la confiture ou encore une bouteille de soda. De quoi tenir en théorie une petite semaine. "Ça me fait plaisir de me dire que je peux quand même compter sur cette aide si je me retrouve en manque d’argent" explique cette étudiante croisée à la sortie du point de retrait. "C’est une petite aide qui fait toujours plaisir afin de bien terminer la semaine" poursuit un autre étudiant.

Dans les kots, la solidarité est fortement présente. Cette distribution de colis en est une nouvelle preuve. "Ces colis alimentaires sont peut-être individuels mais dans un kot, on a tendance à tout partager et à faire à manger ensemble" ajoute Olivier qui vit sur le campus. "Il ne faut pas voir cette distribution comme des rations individuelles. On peut parfois s’échanger de la nourriture entre personnes qui en ont besoin."

Les colis sont composés de pâtes, de riz, de conserves et d'une bouteille de soda
Les colis sont composés de pâtes, de riz, de conserves et d'une bouteille de soda Thibaut Deplanque

Il n’y a aucune honte à avoir

Avant la pandémie, un étudiant sur quatre travaillait pour payer ses études. Avec la crise, ils sont nombreux à être privés de revenus et cela devient difficile pour eux de payer leur kot, leurs études ou leur nourriture. "C’est un peu bizarre de venir chercher un colis" témoigne Lucas à la sortie du bâtiment. "C’est une démarche qui est assez particulière. Je suis venu avec mes amis, on s’est dit qu’on allait venir ensemble car on est tous dans le même besoin. Au final, je trouve que c’est mieux d’y aller à plusieurs que tout seul." Le regard des autres, se sentir jugé, des sentiments qui pourraient empêcher les étudiants de franchir le pas. Mais ils ne doivent pas hésiter à demander de l’aide. "Il n’y a aucune honte à avoir et à venir chercher un colis" explique Sarah Monchaux, chargée de mission pour le Pôle Hainuyer. "Ce sont aussi des étudiants qui sont présents pour distribuer les paquets" poursuit-elle. Des étudiantes comme Mazarine qui a l’opportunité de travailler sous contrat étudiant. "Je travaillais déjà sur le campus au niveau du restaurant mais il est à présent fermé comme le reste de l’Horeca" explique la jeune femme. "Je m’attendais quand même à voir un peu plus d’étudiants. Mais comme c’est le premier jour, certains sont peut-être un peu réticents ou attendent les avis des autres. J’espère voir de plus en plus d’étudiants."

En plus du campus de l’UC Louvain, cette opération se tiendra aussi sur des sites de l’UMons, du Condorcet et de la Haute Ecole en Hainaut. Au total 1000 colis alimentaires seront distribués chaque semaine sur les quatre campus. L’opération sera renouvelée tous les jeudis de 10h à 15h jusqu’à la fin de l’année académique.

Plus d’informations www.polehainuyer.be

"L'Université de Liège distribue des colis alimentaires à ses étudiants" dans "On n'est pas des pigeons" du 19 février

Articles recommandés pour vous