RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme Mondiaux

Mondiaux de cyclisme : "Je suis à ma place avec cette médaille de bronze", pas de regrets mais du bonheur pour Vlad Van Mechelen

Mondiaux de cyclisme : Interview de Vlad Van Mechelen après sa médaille de bronze chez les juniors

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Vlad Van Mechelen était heureux et tout sourire après sa troisième place dans la course en ligne juniors des Mondiaux de cyclisme à Wollongong, en Australie. Le coureur de Bertem (Barbant Flamand) a remporté le sprint pour la médaille de bronze et ne pouvait pas espérer plus. "Je n’ai pas de regrets car les deux coureurs qui sont devant moi étaient plus forts, ce sont des pointures", confie Vlad Van Mechelen à notre micro.

"J’ai fait un sprint à l’instinct. J’ai réfléchi à la meilleure position pour le lancer, je voulais rester à l’arrière, lancer de loin, pour pouvoir surveiller ce que mes adversaires allaient faire. J’étais donc loin quand le sprint s’est lancé mais à la vitesse et à l’instinct j’ai pu revenir. Je n’ai aucun regret, je pense que c’est la plus belle place que je pouvais faire. Je suis vraiment content avec podium".

"La course a commencé dès le départ, dès le kilomètre un. Il y a eu des démarrages et puis ça s’est calmé à la mi-course, nous avons mis notre rythme. Mais les autres nations avaient toujours un homme de plus donc c’était assez compliqué. Un groupe d’une dizaine de coureurs est parti dans l’un des tours et je n’étais pas dedans. Il y avait beaucoup de mouvements de courses et tout le monde s’observait, c’était très tactique. La situation était un peu stressante donc j’ai fait l’effort pour revenir, mais ça m’a coûté beaucoup d’énergie. Dans les dernières montées du Mount Pleasant je sentais que les jambes étaient lourdes et fatiguées. Donc, au final, je suis content d’avoir pu m’accrocher et sprinter pour la médaille de bronze. J’ai essayé d’analyser le groupe et de me dire : qui est le plus rapide ici ?", détaille le jeune coureur de 18 ans.

Vlad Van Mechelen roule actuellement au sein de l’équipe développement du Team DSM. Son prénom 'Vlad' vient des origines lituaniennes de sa maman. Le jeune coureur rêve de Paris-Roubaix et s’il fallait le comparer à un coureur pro, on pourrait dire que ses qualités se rapprochent d’un Peter Sagan.

 

Articles recommandés pour vous