RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs

Mondial Motocross : pourquoi les Belges n'ont pas brillé ?

Sans masque, Jago Geerts a perdu beaucoup en première manche!
10 août 2020 à 10:00Temps de lecture3 min
Par Gérald Wery

Le bilan belge de reprise de la saison ce week-end en Lettonie est mitigé. Jago Geerts est celui qui portait le plus d’espoirs. Il a gagné la deuxième manche en MX2, confirmant son potentiel de futur champion du monde, mais il a perdu stupidement 17 points sur son principal adversaire, le français Tom Vialle vainqueur du Grand-Prix devant le hollandais Roan Van De Moosdijk et le français Mathys Boisrame.

"Après seulement quelques tours, mon système Roll-Off (film plastique déroulant sur le verre de la lunette) s’est cassé alors que je commençais la première manche en deuxième position, explique Jago Geerts. Pour éviter que mes lunettes ne se salissent rapidement, je voulais passer un peu trop vite en tête. Je suis tombé et j’ai pu reprendre ma course en neuvième position, cette fois sans mes lunettes. À mi-course, j’ai reçu un paquet de sable dans le visage, ce qui m’a obstrué la vue pendant un moment et j’ai aperçu trop tard un trou profond sur le circuit. Encore une fois, j’ai fait une grosse chute. J’ai tout fait pour revenir ensuite, mais mieux qu’une seizième place n’était plus possible. Évidemment, j’étais très déçu parce que je sentais que je pouvais faire mieux. Dans la deuxième manche, je voulais absolument gagner. Avec une troisième place dans le premier virage, le combat pouvait commencer. J’ai réussi assez vite à prendre la tête, tandis que Vialle me suivait à quelques dizaines de mètres. Ce n’est que dans le dernier tour que le Français a réussi à me dépasser. J’ai vu qu’il commençait à faire des erreurs et je savais que je devais saisir la première occasion qui se présentait pour le repasser. Gagner la deuxième manche fait du bien. Mentalement, c’est une victoire importante en vue du prochain Grand Prix, qui aura lieu ici à Kegums le mercredi 12 août."

Satisfaction et confirmation aussi pour un autre jeune pilote belge, au statut plus amateur cette fois, Cyril Genot qui a marqué 16 points en terminant quatorzième au cumul des deux manches. "Je ne suis pourtant pas complètement satisfait de mon pilotage, a-t-il déclaré. Mais je sais ce que je dois faire pour encore m’améliorer mercredi !"

Clément Desalle pas dans le rythme

Sacrée rentrée pour Glenn Coldenhoff et sa GAS GAS. Clément Desalle (en vert) avait pourtant réussi son envolée!
Clément Desalle perd sa quatrième place au championnat mais reste dans le coup pour le podium final.
Le vainqueur en MXGP Glenn Coldenhoff

Dans la catégorie reine, les résultats de ce "premier" Grand-Prix de la reprise sont plutôt inattendus ! Le hollandais Glenn Coldenhoff remporte le Grand-Prix et offre sa première victoire en championnat du monde de motocross à la marque espagnole GAS GAS rachetée par les Autrichiens de KTM. Coldenhoff devance le champion du monde Tim Gasjer et le coéquipier de Clément Desalle chez Kawasaki, Romain Fèbvre.

Déception pour le leader du championnat Jeffrey Herlings auteur de mauvaises envolées et qui ne possède plus que quatre points d’avance au championnat. Plus inquiétant, la treizième place d’Antonio Cairoli (la saison de trop ?) et la seizième du brabançon Jeremy van Horebeek : "Je suis déçu du résultat alors que j’avais une bonne vitesse et un bon pilotage, a commenté Jeremy. Dommage cette chute en deuxième manche !"

Quant à Clément Desalle, on ne peut pas écrire qu’une douzième et une dixième place correspondent à ses attentes. Et pourtant, dans les deux manches, il était en position pour revendiquer deux tops 5 !

"Bien sûr, mon week-end a été décevant, explique le belge. On s’est accroché avec Arnaud Tonus au départ de la première manche. Ensuite, je n’ai jamais eu un bon feeling ni avec la piste ni avec la chaleur. Mon départ fut meilleur en deuxième manche. Pendant 10 minutes, tout se passait bien et ensuite je ne suis plus parvenu à maintenir le rythme. On sait ce qu’on doit faire pour s’améliorer mercredi et l’objectif sera de faire mieux que ce dimanche !"

Liam Everts déçu lui aussi

Stefan Everts (masqué) a choisi un plan de carrière "à la dur" pour son fils Liam en lui faisant disputer les épreuves du EMX 250
Stefan Everts (masqué) a choisi un plan de carrière "à la dur" pour son fils Liam en lui faisant disputer les épreuves du EMX 250 Gino Maes

Enfin, samedi, Liam Everts (16 ans) se frottait pour la deuxième fois de la saison aux pilotes plus âgés et plus expérimentés du championnat d’Europe 250. Mais les courses ne se sont pas aussi bien déroulées qu’en mars en Hollande !

" Ce ne fut pas un grand jour avec deux seizième place, reconnaît Liam Everts. Dans la première manche, je me battais pour la dixième position lorsque je me suis accroché avec un autre pilote dans le dernier tour. Ce qui m’a repoussé en seizième place ! En deuxième manche, je ne me sentais pas bien. Un peu malade. Mais je me suis accroché pour terminer de nouveau seizième. Mardi, nous roulerons à nouveau et je vais continuer à me battre !"

Nouveau GP mercredi, nouveau circuit ?

Décrassage à vélo pour Jago Geerts ce lundi en Lettonie!
Décrassage à vélo pour Jago Geerts ce lundi en Lettonie! Stefan Geukens Photographic Art

Les pilotes vont donc enchaîner trois GP en une semaine. Dès ce mardi, Liam Everts reprendra la piste en EMX 250 et mercredi les pilotes du MX2 et MXGP s’affronteront à nouveau sur une piste que l’on imaginait modifiée, voire même abordée à l’envers. Il n’en sera malheureusement rien. Il semble que cela demande trop de travail pour repositionner les panneaux publicitaires. Seuls quelques virages devraient être changés pour le troisième Grand-Prix dimanche. Dommage !

Articles recommandés pour vous