Coupe du Monde 2022

Mondial 2022 – Un Portugal en quête d’une première place et avec des ambitions de jeu retrouvées

© AFP or licensors

02 déc. 2022 à 09:16Temps de lecture3 min
Par François Linden

De nombreux doutes entouraient le Portugal à l’entame du Mondial. L’équipe de Fernando Santos, largement pourvue en joueurs de qualité, avait la réputation de pratiquer un jeu minimaliste, voire archaïque. À l’issue des deux premiers matchs de poule, le Portugal convainc pourtant dans le jeu comme dans les résultats.

Certaines idées ont la vie dure. Plus de six ans après un Euro 2016 remporté avec les tripes plutôt qu’avec la manière, le Portugal reste affublé de son statut d’équipe pas bien belle à voir, mais diablement efficace.

Force est de constater que les choses sont en train de changer. Désormais, la Seleção cherche à pratiquer un football de possession, avec des joueurs qui prennent des initiatives balle au pied plutôt que d’attendre des contre-attaques en bloc bas. Alex de Castro, journaliste d’origine portugaise, revient sur cette transition qu’a connue l’équipe récemment : "L’équipe a frôlé le pire en se qualifiant difficilement en barrage contre la Macédoine du Nord. Cela a poussé Santos à sortir de ses vieux schémas et à proposer un style qui correspond davantage aux joueurs à disposition."

Un entrejeu cohérent et un CR7 moins seul devant

Face au Ghana et à l’Uruguay, le Portugal a pu compter sur un entrejeu cohérent pour dominer ses adversaires. Exit les Danilo Pereira et les João Palhinha du onze de départ, place à des joueurs créatifs : Rúben Neves, William Carvalho, Bernardo Silva et Bruno Fernandes. "Ce milieu de terrain est très intéressant, avec des profils qui sont à la fois talentueux et travailleurs sur le terrain", détaille Alex de Castro. "En plus de disposer d’une vraie qualité technique et d’une bonne vision de jeu, ces joueurs pressent énormément, notamment à la perte de balle. Cet entrejeu est tellement fourni en qualité que même un garçon comme Vitinha n’a toujours pas obtenu la moindre minute de jeu au Mondial."

Le symbole de cet entrejeu retrouvé, c’est Bruno Fernandes. "Sous le maillot de l’équipe nationale, Fernandes s’était toujours montré timide et peu intéressant. Le nouveau système de jeu de Fernando Santos lui permet d’exprimer pleinement ses qualités." À la baguette de toutes les offensives portugaises, le milieu offensif de Manchester United a été l’auteur de deux assists contre le Ghana et de deux buts contre l’Uruguay.

Autre amélioration : une ligne d’attaque qui dépend moins des exploits de son capitaine, Cristiano Ronaldo. "L’équipe ne cherche plus à trouver systématiquement Ronaldo comme auparavant. Bien qu’il ne soit pas dans la forme de sa vie, CR7 se fond bien dans le collectif en tant que buteur. Ce qui force Bruno Fernandes et João Félix à moins se cacher et à prendre leurs responsabilités."

Des lacunes encore à combler

Malgré ces points de progression, il semble clair que la Seleção n’a pas encore exploité tout son potentiel. Les latéraux sont notamment sources d’inquiétude : Nuno Mendes a été blessé contre l’Uruguay et a déclaré forfait pour le reste de la compétition. Quant à Raphaël Guerreiro et João Cancelo, ils ne sont pour le moment pas au niveau.

L’équipe a aussi connu de sérieux moments de creux lorsqu’elle menait au score lors de ses deux premiers matchs. "C’est en défense, la précédente force de l’équipe, qu’on commence à avoir des doutes", explique Alex de Castro. "Après avoir vu comment le Portugal a géré ses temps morts contre le Ghana et l’Uruguay, j’ai l’impression que cette équipe n’est plus faite pour jouer à l’italienne comme elle avait l’habitude de le faire."

Pour son dernier match de poule, le Portugal affronte la Corée du Sud. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo sont déjà qualifiés, mais devront assurer la première place du groupe pour éviter de croiser le chemin de l’autre Seleção, le Brésil. L’ambition de Fernando Santos reste toutefois la même qu’en 2016 : aller soulever le trophée quel que soit l’adversaire en face. Mais cette fois-ci, avec peut-être la volonté de le faire avec la manière.

Coupe du Monde 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous