RTBFPasser au contenu

La Trois

"Mon garçon" un thriller viscéral avec un Guillaume Canet en roue libre a revoir sur Auvio

"Mon garçon" un thriller viscéral avec un Guillaume Canet en roue libre a revoir sur Auvio
27 avr. 2022 à 15:23 - mise à jour 10 juin 2022 à 11:053 min
Par Sara Dumont

Pour ce film, le réalisateur a mis Guillaume Canet au défi :  celui-ci a dû jouer sans scénario, il était entièrement libre. Le réalisateur voulait qu’il soit dans la situation d’un homme surpris, choqué, ému, qui va vivre toutes sortes d’émotions face à l’inconnu.

Passionné par son métier, Julien voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex-femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter.

" Mon garçon" disponible pendant 30 jour sur Auvio.

Guillaume Canet en totale improvisation

© Tous droits réservés

Pour ce film, le réalisateur voulait que l’acteur principal travaille sans scénario et que tout le film soit tourné en temps réel. Cette situation n’a pas été chose facile pour Guillaume Canet qui est un grand perfectionniste. Christian Carion explique qu’il lui avait donné une dizaine de pages qui décrivaient son personnage, rien de plus! Guillaume Canet s’est quand même préparé pour le film, il a regardé divers documentaires sur les géologues, Véolia. 

L’acteur pensait que ça allait sûrement pouvoir lui servir dans le film. Les 10 derniers jours avant le tournage, il était terrifié ! : " Je ne savais pas ce qui allait arriver en fait. Je ne savais pas comment ça allait se passer. (…) Pendant ces dix jours, la tension est montée, montée, montée, et quand le film a démarré, j’étais bien plus prêt que pour n’importe quel autre film avant, parce que j’étais habité par un truc : je ne savais pas ce qui allait m’arriver ! Du coup, j’étais sur le qui-vive et dans l’état d’esprit d’un père à qui il arrive un truc aussi terrible. Je pense donc que c’est un travail de préparation qui s’est fait inconsciemment, psychologiquement. "

L’acteur avait carte blanche lors du tournage, il était entièrement libre de ses mouvements. Carion lui a d’ailleurs dit : " Quand tu seras en voiture, si à un moment tu as envie de t’arrêter, tu t’arrêtes, si tu as envie d’aller dans un bar tabac t’acheter des clopes, tu le fais. " Chose que l’acteur a tout de suite adoré ! Il explique c’était un peu comme un jeu de rôle pour lui

Durant l’entièreté du tournage, Guillaume Canet a suivi les différentes indications que son réalisateur lui donnait : " frappe-le ", " attache- le ", " mets- le dans le coffre de la voiture "… Il a vraiment vécu son rôle en immersion totale.

Le réalisateur a d’ailleurs été obligé de mettre Guillaume Canet à l’écart, de l’isoler pour éviter qu’un membre du tournage ne vende la mèche à propos du  scénario. Il avait même ordonné à la première assistante de ne jamais lui parler. Si elle avait vraiment quelque chose à dire à l’acteur, il fallait qu’elle passe par lui. Vu ce contexte très particulier, Guillaume restait dans son hôtel tous les soirs, pas de repas en équipe pendant un moment. Pour lui, c’était une situation assez pesante.

Contrairement à son partenaire, Mélanie Laurent a vraiment dû étudier le scénario.

© Tous droits réservés

Ça ne devait pas être chose facile pour Mélanie Laurent non plus !  Elle devait connaitre son rôle par cœur et en même temps, essayer d’amener Guillaume Canet d’un point A à un point B. Tous les acteurs ont participé à deux semaines de répétition avec tous les techniciens dans le but d’anticiper au maximum avant la venue de Guillaume Canet. Le réalisateur raconte : " Concrètement, pendant les répétitions, on s’est mis d’accord sur les focales, où les gens du son pourraient se mettre pour “percher”… "

Pour ce film, le réalisateur voulait Mélanie Laurent et elle a failli ne pas jouer ! L’actrice a reçu le scénario et l’a lu. Elle a directement appelé Christian Carion et lui a dit : " C’est glauque ! C’est terrible ! Arrivée à la moitié, je n’en pouvais plus, j’étouffais… Ce n’est pas facile pour moi, j’ai un problème avec ce que ça raconte, j’ai un petit garçon qui a le même âge et en gros, c’est très compliqué pour moi. " Il a donc insisté et elle a fini par accepter. 

Je n’étais pas en train de jouer, mais en train de vivre ! 

Une chose est certaine : grâce à tout ce contexte, Guillaume Canet a vécu une des expériences les plus monumentales de sa vie. Cela lui a permis de ne plus avoir peur sur un plateau. Une expérience tellement appréciée par l’acteur qu’il a depuis, envie de recommencer : " J’ai dit à toute l’équipe un grand, grand merci de m’avoir fait vivre une expérience pareille, parce que c’est ma plus belle expérience cinématographique à ce jour. "

 

Sur le même sujet

16 juin 2022 à 07:35
3 min

Articles recommandés pour vous