"Mon autobiographie? Je suis en train de la vivre": comment Karl Lagerfeld voyait sa propre mort

"Plutôt mourir" avait déclaré Karl Lagerfeld concernant des funérailles

© PATRICK KOVARIK - AFP

19 févr. 2019 à 13:35 - mise à jour 19 févr. 2019 à 14:01Temps de lecture2 min
Par Maxime Fettweis

Karl Lagerfeld est décédé ce 19 février 2019. S'il était avant tout une icône de la mode pour avoir créé la maison Chanel, cet homme de 85 ans était aussi célèbre pour ses répliques, dont certaines sont devenues cultes. À plusieurs reprises, l'homme s'était exprimé sur sa vision de la mort et comment il voyait son propre décès ainsi que sa façon de vivre.

Bien souvent, l'homme cachait son âge mais il avait une façon atypique d'aborder les différentes étapes de sa vie. "Je ne veux pas être le père d'une génération, le grand-père d'une génération... Je n'appartiens à aucune génération. Je suis de toutes les générations", a-t-il déclaré au quotidien français Metro en 2013. Il affirmait aussi être "amnésique du passé", vivant sa vie "sans remords ni regrets".

 J’ai toujours su que j’étais fait pour vivre comme je vis, que je serai cette sorte de légende

Une existence durant laquelle il a cultivé l'art des petits détails. C'est sans doute pour cette raison qu'il avait une appétence presque infinie pour la mode. Dans un reportage du JT de la RTBF, le 27 janvier 2007, il affirmait n'avoir que très peu de répit. "D'autres partent en vacances à Noël et bien moi, je fais de la couture", confiait l'homme aux cheveux blancs.

Karl Lagerfeld: "Certains partent en vacances, moi je fais de la couture"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Néanmoins, en janvier 2019, l'homme avait "brillé" par son absence lors de plusieurs défilés Chanel. Un fait qualifié d'"inédit" par de nombreux observateurs, et ce, depuis le lancement de la marque en 1983. Le porte-parole de la griffe de haute couture avait alors déclaré qui "se sentait fatigué". On peut donc dire que l'Allemand vivait pour la mode, sa mode.

Karl Lagerfeld et une photo de son chat, Choupette

"Des funérailles ? Plutôt mourir !"

Du haut de son grand âge, l'homme avait déjà pensé à son décès. Dans un article du magazine Numéro, publié en 2018, il se confiait concernant ses funérailles.  "Quelle horreur ! il n’y aura pas d’enterrement", s'était-il indigné, lâchant même un légendaire ... "Plutôt mourir", de circonstance. "Depuis ces sombres histoires de la famille Hallyday, les obsèques à la Madeleine ont tout l’air d’une farce", a-t-il ajouté. Les funérailles du chanteur avaient eu lieu lors d'un hommage national, à Paris. Pour sa part, Lagerfeld avait assuré avoir "demandé à ce que l’on l'incinère et que l’on disperse ses cendres avec celles de sa mère… et celles de Choupette." Choupette du nom de son chat. 

"Si il m'arrive quelque chose, Choupette est mon héritière" Karl Lagerfeld dans "Le Divan"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Concernant son rapport à la postérité et à d'éventuelles mémoires, le magnat de la mode ne témoignait d'aucune envie d'écrire un livre, qui resterait après son décès.  "Mon autobiographie ? Je n’ai pas besoin de l’écrire, je suis en train de la vivre", explique-t-il dans le livre "Le monde selon Karl", qui recense ses plus belles "perles".

En 2018, il assurait aussi avoir fait vérifier son état de santé. "J’ai fait toutes les analyses de la terre et ils n’ont rien trouvé. Rappelez-moi donc dans dix ans et on en reparlera." Nous sommes en 2019 et l'homme n'est plus.

Pour l'instant, on ne sait rien de ce qu'il sera réellement fait du corps de l'ex patron de Chanel et si un hommage sera organisé.

Le couturier Karl Lagerfeld est décédé à l âge de 85 ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement