Vivacité

Moment historique au Zoo Planckendael, deux hyènes tachetées sont nées

Un des deux bébés hyènes tachetées

© Jonas Verhulst

22 août 2022 à 12:39Temps de lecture2 min
Par Philomène Parmentier

Pour la première fois de son histoire, le zoo Planckendael annonce la naissance de hyènes dans son parc. Les soigneurs du zoo Planckendael ont repéré trois nouveau-nés dans la tanière de la hyène Luena. Malheureusement l’un des bébés de la hyène est mort-né.

Un programme d’élevage européen

Le zoo de Planckendael participe à un programme d’élevage européen notamment pour les hyènes tachetées. L’objectif de l’EEP (European Endangered species Programmes) est d’assurer la survie et la sauvegarde d’espèces menacées.

Avec les hyènes Bongo et Luena et leurs bébés, le ZOO Planckendael réhabilite cette espèce dont les mœurs et la vie sociale sont méconnues du grand public. Antipathique aux yeux du public, la hyène tachetée joue un rôle majeur dans l’élimination des carcasses dans la nature, limitant ainsi la propagation de maladies.

Une naissance exceptionnelle

Les hyènes Bongo et Luena ont conçu cette première descendance avec beaucoup de facilité. La gestation de la hyène tachetée dure normalement quatre mois et une portée peut compter jusqu’à quatre petits, mais en général seul un ou deux survivent.

Il est également fréquent que les premières grossesses n’aboutissent pas. Le parcours qui mène à la naissance chez les hyènes est particulièrement long et semé d’embûches.

Le zoo Planckendael est donc d’autant plus fier et heureux de voir aujourd’hui, deux bébés hyènes courir.

Ils naissent avec toutes leurs dents

Les deux bébés sont nés avec une fourrure très foncée, les taches typiques de camouflage vont apparaître d’ici quatre mois. Contrairement aux lionceaux, les bébés hyènes naissent entièrement développés et peuvent dès lors courir et voir. Et même s’ils sont nés avec une dentition complète, si ce sont des chasseurs et charognards, pour le moment, les bébés boivent goulûment le lait maternel.

Bientôt, ils pourront grignoter de la viande de bœuf, de lapin et de temps à autre, une carcasse de chèvre ou de mouton. Les hyènes dévorent tout, y compris les poils, la peau, les cornes et les sabots. Tout est broyé par leurs puissantes dents et mâchoires et leur estomac digère les restes osseux. La couleur blanche de leurs excréments en témoigne.

Les hyènes ont donc un rôle majeur dans l’écosystème puisqu’elles éliminent les carcasses évitant ainsi la propagation de maladies.

Loading...

Les femelles au pouvoir

Le zoo n’a pas encore annoncé le sexe des bébés, sachez néanmoins que chez les hyènes, les femelles sont les chefs du clan. Les femelles sont plus grandes que les mâles, leur sexe est semblable à un pénis et leur corps renferme des taux élevés de testostérone.

Le choix des noms

Tous les nouveau-nés de 2022 reçoivent un nom commençant par la lettre X. Le zoo Planckendael est donc à la recherche de deux noms pour les bébés hyènes. Si vous souhaitez soumettre votre idée de prénom, rendez-vous sur le compte Instagram du zoo. Les soigneurs choisiront leurs noms préférés parmi vos idées.

Sur le même sujet

Zoo d’Anvers : la lionne Tasa donne naissance à trois lionceaux

Vivacité

Nouvelle Zélande : une otarie rentre dans une maison

Vivacité

Articles recommandés pour vous