Roland Garros

Moment fort à Roland-Garros : l’Ukrainienne Kostyuk refuse de serrer la main de la Belarusse Sabalenka

Par Jâd El Nakadi

C’était attendu mais c’est le premier moment fort de cette nouvelle édition de Roland-Garros. Battue par la Bélarusse Aryna Sabalenka (6-3, 6-2), deuxième joueuse mondiale et tête de série N.2, l’Ukrainienne Marta Kostyuk (WTA 39), très touchée par le conflit qui frappe son Ukraine natale, a décidé de ne pas serrer la main de son adversaire à la fin de la partie.

Ce n’est pas la première fois que Kostyuk refuse de saluer une adversaire d’origine Russe ou Belarusse. Déçue de la réponse apportée par les instances du tennis mondial à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la jeune joueuse de 20 ans avait déjà "nié" Victoria Azarenka à l’US Open l’an passé, en signe de protestation, avant de réitérer ce geste face à Anastasia Potapova au Masters 1000 de Miami.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous