RTBFPasser au contenu

Regions

Molenbeek:"on laisse mourir des sans-papiers à Bruxelles"

Molenbeek:"on laisse mourir des sans-papiers à Bruxelles"
09 janv. 2015 à 16:211 min
Par RTBF

Ces sans-papiers réclament un titre de séjour quitte à mettre leur santé en péril. Selon les médecins, le risque de mort est désormais avéré. Mohamed vient du Maroc. Il raconte que les grévistes souffrent de "maux de tête, de ventre. Il y a des amis qui commencent à vomir du sang. C’est notre ultime action, dans le but d’avoir une vie digne, être égaux comme les autres, avoir les mêmes droits de travail que les autres." Mohamed est constamment alité. Comme tous ses camarades, il refuse de s'alimenter depuis une cinquantaine de jours. Les hospitalisations se multiplient et l’état de santé de ces sans-papiers inquiète de plus en plus Hanne Bosselaers, une des médecins qui les suit au quotidien, qui rappelle que ce type d’action "abime la santé irréversiblement. Ils risquent d’avoir des problèmes neurologiques, des problèmes aux reins. " Elle estime que leur état de santé mental est également "très préoccupant. Il y a beaucoup de désespoir, des idées noires."

Une note d'espoir malgré tout : l'Office des Etrangers vient d'ouvrir la porte à une régularisation de ceux qui parviendraient à obtenir un contrat de travail dans les secteurs en pénurie de main d'œuvre. "Que l’Office des Etrangers déclare aujourd’hui publiquement qu’il est prêt à donner un titre de séjour aux gens qui trouvent un travail là-dedans, c'est une victoire pour le mouvement." reconnait Oscar Flores, pour le Front d'action des migrants, tout en continuant à réclamer un réexamen individuel des dossiers de ces 50 grévistes de la faim.

Jérôme Durant

Articles recommandés pour vous