RTBFPasser au contenu
Rechercher

Energie

MOlecular Solar Thermal : un dispositif de stockage de l’énergie solaire sous forme liquide révolutionnaire

Loading...
28 avr. 2022 à 12:00Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Ce système d’énergie thermique moléculaire peut stocker l’énergie solaire pendant 18 ans et la distribuer quand on en a besoin.

Des chercheurs de l’université de technologie de Chalmers ont travaillé sur ce dispositif pendant une décennie pour arriver au résultat actuel très prometteur. Le système repose principalement sur une molécule composée de carbone, d’hydrogène et d’azote.

D’après leur étude publiée dans Cell Reports Physical Science, l’équipe suédoise a collaboré avec l’université Jiao-tong de Shanghai pour développer ce système de stockage d’énergie.

L’appareil créé par l’équipe est une puce ultra-mince qui pourrait être intégrée dans des appareils électroniques comme des écouteurs, des montres intelligentes ou encore des smartphones. Il combine un système de stockage d’énergie thermique solaire moléculaire (MOST – MOlecular Solar Thermal) avec un générateur thermoélectrique (TEG) et un système microélectromécanique à base de matériaux de faible dimension (MEMS).

"Jusqu’à présent, nous n’avons généré que de petites quantités d’électricité, mais les derniers résultats montrent que le concept fonctionne vraiment", assure Zhihang Wang, auteur principal de l’étude.

Loading...

Un dispositif qui pourrait changer les choses

La technologie MOST a été développée sur base notamment d’une molécule spécialement créée à base de carbone, d’hydrogène et d’azote. Lorsqu’elle est frappée par la lumière du soleil, la molécule change de forme pour devenir un isomère riche en énergie, "une molécule composée des mêmes atomes mais arrangés ensemble de manière différente". Ce qui peut faire la différence avec les systèmes actuels c’est que cet isomère peut ensuite être stocké sous forme liquide pour être ensuite transformée en électricité (jusqu’à des années plus tard).

"L’appareil a généré de l’électricité en continu, pour la première fois, pendant plus de 25 minutes", expliquent les chercheurs. "Nos résultats démontrent qu’un tel système de production d’énergie thermique moléculaire a un potentiel élevé pour stocker et transférer l’énergie solaire en électricité et est donc potentiellement indépendant des restrictions géographiques."

Si les résultats sont encourageants, il faudra encore pas mal de recherche pour permettre l’utilisation à grande échelle de ce nouveau système de stockage d’énergie.

Articles recommandés pour vous