RTBFPasser au contenu
Rechercher

Premier League - Football

Mohammed Salah et son influence pharaonique à Liverpool contre l'islamophobie

Mohammed Salah célèbre son but face à Manchester United
03 juil. 2022 à 12:27Temps de lecture2 min
Par Romain Langendries

La nouvelle a soulagé des millions de supporters des Reds à travers le monde. En vacances à Mykonos, Mohammed Salah annonce en mode relax qu’il prolonge finalement à Liverpool jusqu’en 2025. Un contrat XXL de près de 400.000 euros par semaine, faisant de Mo' le joueur le mieux payé de l’histoire du club de la Mersey. Au-delà des chiffres pharaoniques, l’influence positive qu’il exerce sur Liverpool va perdurer quelques années de plus encore.

Individuellement, Mo Salah sous le maillot des Reds c’est 156 buts en 254 apparitions, trois titres de meilleur buteur de Premier League et élu deux fois joueur de l’année. Collectivement, le Pharaon est Champion d’Angleterre, a remporté une Ligue des Champions, une FA Cup, une Coupe du monde des clubs, une Supercoupe de l’UEFA.

Dans l’échiquier de Jurgen Klopp, l’ailier droit égyptien est une pièce maîtresse. Des statistiques vertigineuses, un pied gauche magique, un palmarès impressionant, mais pas que. Si en cinq saisons, l’influence sportive de Mohammed Salah à Liverpool n’est plus à prouver, des études montrent son impact social en dehors des pelouses. Et notamment sur le recul de l’islamophobie dans la grande ville portuaire anglaise.

"L'effet Salah"

Dans un long article explicatif, la BBC explique comment Salah a changé la perception de l’Islam sur les habitants de Liverpool. Ses dizaines de buts par saison ont eux-mêmes un effet positif. Quand il fait trembler les filets, Mo' s’agenouille et embrasse la pelouse d’Anfield. Une prière en guise de célébration devenue iconique et appréciée des supporters. Ceux-ci entonnent aussi régulièrement des chants dithyrambiques résonnant dans le chaudron d’Anfield : "S'il marque encore quelques buts, alors je serai musulman aussi. S'il est assez bon pour toi, il est assez bon pour moi. Assis dans la mosquée, c'est là que je veux être ! Mo Salah-la-la-la, la-la-la-la-la-la-la-la."

Mohammed Salah prie en guise de célébration face à Arsenal
Mohammed Salah prie en guise de célébration face à Arsenal AFP or licensors

C’est ce que les chercheurs appellent "l'effet Salah". Najib Al-Hakimi, qui travaille comme coordinateur au Centre arabe de Liverpool, a déclaré au média britannique qu'il était "ravi" de cette chanson "car des gens regardaient les musulmans comme s'ils étaient ignorants et terroristes. Mais par ses actions, il a pu changer cette perception chez certaines personnes." Neil Atkinson, un supporter qui écrit pour Anfield Wrap évoque sa fameuse célébration : "Après qu'il ait prié sur le terrain, j'aime qu'il se tourne pour faire la fête avec la foule et qu'il partage sa célébration personnelle, c’est une bonne chose."

16% en moins de criminalité anti-musulmanne

Salah a donc le pouvoir "d’ouvrir les gens à une réflexion différente sur l’Islam", peut-on lire sur le site de la BBC. Le professeur Grant Jarvie, co-auteur de l'étude pour l'Université d'Edimbourg, explique : "Nous avons été surpris - pas tant de l'impact de Mohamed Salah – parce qu’avec ce genre d'études, vous obtenez normalement un mélange de critiques positives et négatives. Ici, de manière générale, les gens étaient surtout positifs à propos de Salah sur et en dehors du terrain."

Les chiffres sont aussi significatifs, l'étude démontre que les crimes haineux dans la région de Liverpool ont chuté de 16% depuis que Salah est à Liverpool, et les fans des Reds ont réduit de moitié leur taux de publication de tweets anti-musulmans par rapport aux fans des autres clubs de Premier League.

Selon Jarvie, l'attaquant démontre que "le sport peut être un bon facilitateur des relations culturelles". Mo Salah est donc une arme létale sur le terrain, une arme de choix contre l’Islamophobie en Angleterre, et globalement partout dans le monde. Le Pharaon porte la marque des plus grands, être influent positivement sur et en dehors des pelouses. 

Loading...

Sur le même sujet

Erik Ten Hag confirme que Harry Maguire sera le capitaine de Manchester United cette saison

Premier League - Football

Cristiano Ronaldo n’est "pas à vendre", insiste Erik Ten Hag

Premier League - Football

Articles recommandés pour vous