RTBFPasser au contenu
Rechercher

Matin Première

"Mocro Maffia", "For All Mankind", "Better Call Saul", "DES" : les séries de qualité ne manquent pas cet été

L'Incontournable

Quatre séries pour cet été

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Mocro Maffia"

Loading...

"Mocro Maffia" est à voir sur Be tv. Les 4 saisons sont disponibles et c’est remarquable. "Mocro Maffia", c’est un terme néerlandais pour désigner la mafia marocaine active dans le trafic de drogue chez nous mais surtout aux Pays-Bas. La série est basée pour beaucoup sur des faits réels. Tous les personnages principaux, certaines situations, ont réellement eu lieu. Allez voir la page Wikipedia qui s’appelle Mocro Maffia, ce n’est pas une page à propos de la série, c’est juste l’énumération de cette guerre des gangs, c’est assez effarent. Des journalistes, des avocats, des gangsters aussi bien entendu, ont été tués. Et la série "Mocro Maffia", tout en changeant les noms, nous raconte tout cela. D’ailleurs, la série elle-même, son tournage, n’a pas été sans risque.

Je n’ai jamais évoqué la série "Gomorra", la fameuse série sur la mafia napolitaine, parce que je la trouvais assez surcotée, désolé aux fans. "Mocro Maffia", par contre, me semble bien meilleur, déjà parce que le casting est supérieur à celui de "Gomorra", les personnages mieux dessinés. Les histoires sont plus ramassées, la brutalité, par contre, est la même. "Mocro Maffia", c’est une série pour adulte qui permet de comprendre ce qui passe à Anvers depuis quelques années, et ce qui semble se passer ici à Bruxelles dans les milieux de la drogue. "Mocro Maffia", c’est 4 saisons et 32 épisodes. Et si vous êtes fan du genre, c’est incontournable.

 

"For All Mankind"

Loading...

Imaginer un monde où c’est un Russe et non un Américain qui a posé, le premier, le pied sur la lune, c’est l’excellente idée de la série "For All Mankind", une série à voir sur Apple TV +. L’expression "For All Mankind" provient de la mission Apollo 11, qui a laissé sur la lune une plaque avec cette phrase "Nous venons en paix pour toute l’humanité", "For All Mankind".

Et tant qu’à revisiter l’histoire de la conquête de l’espace, autant y mettre des femmes à des postes visibles. C’est l’autre brillante idée de Ronald D. Moore, le créateur de la série. Ce nom vous dit peut-être quelque chose, et c’est normal, il est à la manœuvre dans "Outlander", mais c’était surtout monsieur "Battlestar Galactica", magnifique "space opera" de la précédente décennie.

La série joue parfaitement la carte de la réécriture de l’histoire dans un monde où la course à l’espace ne s’est pas arrêtée : la série fait des bonds de 10 ans après chaque saison, pour aller plus loin que la vraie vie en matière de recherche spatiale. Ainsi, après la course à la Lune, c’est l’exploitation de celle-ci qui est au centre de la saison 2 et la saison 3 nous emmène sur Mars, nous sommes alors dans les années 90. Ce côté épique, c’est le côté pile de cette série, l’aventure, le danger, l’espace, la science aussi. Le côté face, c’est l’aspect humain : ce que vivent les familles des astronautes. Ça, c’est assez attendu. Ce qui l’est moins, c’est l’aspect féministe, avec donc des femmes un peu partout aux postes qui comptent. C’est aussi la question raciale qui s’invite de façon subtile. Et puis l’orientation sexuelle de certains personnages est également un élément important du récit, sachant que l’intolérance envers l’homosexualité reste maximale aux USA dans la série. Bref, "For All Mankind" est une série riche, à la mise en scène classieuse, au casting impeccable et avec un récit très bien écrit. Je ne saurais trop vous conseiller de la regarder, c’est vraiment l’une des toutes bonnes séries que personne ne regarde. "For All Mankind", c’est 3 saisons de 10 épisodes, la saison 3 se termine le vendredi 13 août. Et une saison 4 est déjà commandée.

"Better Call Saul"

Loading...

C’est la fin pour "Better Call Saul", la série dérivée de la légendaire "Breaking bad". Je ne vais pas revenir encore une fois dessus, mais c’est juste pour signaler que cette dernière saison est à nouveau un bijou, même si les derniers épisodes ne plairont pas nécessairement. C’est la fin dans deux petites semaines, et c’est une grande série qui s’en va.

"DES"

Des - Bande-annonce

Séries

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"DES" pour Dennis Nilsen, un tueur en série britannique qui vivait à Londres au début des années 80. La série raconte une histoire, très connue outre-Manche mais pas du tout chez nous. Cette mini-série en 3 épisodes est donc l’occasion de découvrir cet homme qui tue sans trop savoir pourquoi. On découvre son arrestation, l’enquête, le procès, on voit également un biographe interviewer Dennis Nilsen. Ce pourrait être une série moyennement intéressante, en tout cas déjà vue, mais c’est sans compter le casting, assez épatant avec dans le rôle principal, David Tennant, qu’on connaît bien à la télé depuis "Broadchurch" et que les fans d’Harry Potter adorent détester, c’était Barry Croupton dans la fameuse saga. Dans "DES", il excelle dans ce rôle de tueur manipulateur. Et rien que pour lui, la série vaut le détour. "DES", c’est 3 épisodes à voir sur Auvio.

Sur le même sujet

"Nos années miraculeuses", une saga familiale ambitieuse dans l'Allemagne d'après-guerre

Cinéma - Séries TV

Articles recommandés pour vous