Mobilité: un Proxibus gratuit à Braine-l'Alleud

La capacité actuelle du Proxibus de Braine-l'Alleud est de 15 places assises et 16 places debout. Il est aménagé pour pouvoir accueillir des passagers PMR. L'an prochain, de nouveaux véhicules Proxibus, plus grands, devraient pouvoir embarquer quelque 55

© Rtbf

27 sept. 2017 à 15:17 - mise à jour 27 sept. 2017 à 15:17Temps de lecture1 min
Par Jean-Claude Hennuy

C'est une étape de plus dans le développement des Proxibus, ces bus locaux mis progressivement en service grâce au partenariat entre les TEC et les communes participantes.

Dès ce lundi, Braine-l'Alleud aura son Proxibus. Qui plus est, il sera gratuit pour les utilisateurs.

Gratuité

"C'est la commune qui finance le projet", explique Henri Detandt, échevin de la mobilité. "La facture devrait s'élever à environ 90.000 euros. D'autres frais sont partagés entre la commune et les TEC Brabant wallon. Cette gratuité devrait aider les citoyens qui se déplacent avec difficulté. Comme les personnes sans voiture. Ou simplement celles qui optent pour une mobilité douce".

Mobilité

"Les bus locaux du projet Proxibus contribuent au développement de la mobilité douce et à la réduction de la pression automobile en Brabant wallon", explique Philippe Matthis, Président du Conseil d'administration des TEC BW. "20% de nos lignes de bus passent par cette province. Et Braine l'Alleud en est la plus grande entité. Cette nouvelle offre est complémentaire aux 16 lignes de bus régulières qui desservent Braine. Les deux boucles du Proxibus (17 et 13 km) seront très utiles dans les heures creuses, c'est-à-dire après et avant les heures de pointe".

Deux boucles

Le Proxibus reliera différents lieux d'intérêt de la commune. Il effectuera 2 boucles en alternance, plusieurs fois par jour, en semaine. L'une desservira l'agglomération de Braine; l'autre prolongera le circuit jusqu'aux villages d'Ophain et de Lillois.

"Le Proxibus roulera en heures creuses, pour ne pas concurrencer les 16 lignes de bus régulières", souligne Catherine Bes, directrice générale (faisant fonction) des TEC Brabant wallon. "C'est une offre complémentaire. Qui plus est, gratuite dans ce cas-ci. Comme c'est aussi le cas à Waterloo. Nous évaluerons le système dans un an. Mais nous pourrons aussi l'adapter en fonction des besoins. En janvier prochain, une autre commune du Brabant wallon bénéficiera du Proxibus". Mais à ce stade, le TEC ne souhaite pas dévoiler le nom de l'entité.   

Infos: www.infotec.be

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous