RTBFPasser au contenu
Rechercher

Feuilleton Misia Sert

Misia Sert, sous l’œil de tous les peintres de Montmartre (2/5)

Misia Sert, l'égérie du Tout-Paris

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 juil. 2022 à 08:31Temps de lecture3 min
Par Axelle Thiry

Ecoutez l’épisode 2 du feuilleton inédit Misia Sert, l’égérie du Tout-Paris, écrit par Axelle Thiry et réalisé par Katia Madaule à l’occasion des 150 ans de la muse et mécène du Paris du début du XXe siècle.

Misia n’a pas encore vingt ans quand elle se lance à la conquête de Paris. Elle brille de tous ses feux dans le monde des artistes et des fêtards de la capitale française. Dans les ateliers, c’est l’effervescence ! De nouveaux courants artistiques voient le jour. Misia et Thadée transforment la Revue blanche en une publication de premier plan. Elle ouvre ses pages à toutes les nouvelles tendances artistiques. Il y souffle un tel vent de liberté ! Elle promeut les peintres nabis, les néo-impressionnistes et l'Art nouveau. Elle anticipe le fauvisme et le futurisme. Elle célèbre aussi l’humour et l’esprit de fête. Misia et Thadée aiment également faire salon à Paris, rue Saint-Florentin. Misia est la reine de ce petit monde d'artistes, de révoltés et de poètes. Et comme elle les inspire… Elle a un instinct infaillible pour la beauté. Misia et Thadée voyagent en Norvège, où ils rencontrent Ibsen. Misia joue aussi au piano avec Edvard Grieg. Et un jour, à Paris, elle assiste à une représentation de Pelléas et Mélisande, son premier grand amour en musique…

Misia et Thadée Natanson mènent une vie agréable à Paris. Ils sont entourés d’artistes qu’ils aiment et qu’ils admirent. Ils participent à la vie culturelle. Ils vont dans les cafés, où Erik Satie fait parfois résonner des notes irisées sur le silence. Ils assistent aux expositions et ils entrent au Moulin-Rouge. On les voit partout ! Toulouse-Lautrec adore sortir son crayon pour croquer Misia quand elle est au concert ou au théâtre.

Misia et Thadée ne ménagent pas leur peine pour leur chère Revue blanche mais pendant la saison chaude, ils aiment quitter Paris pour rejoindre le calme de la nature. Ils achètent une maison dans les environs de Valvins, où ils accueillent leurs amis artistes. Quel rassemblement de talents !  Misia figure sur de nombreux tableaux de Vuillard. Il la peint au piano, et il fait vibrer les couleurs sur la toile. Elle se promène aussi dans la forêt de Fontainebleau avec Stéphane Mallarmé. De temps en temps, il tire une fiche de sa poche pour y griffonner quelques mots. C’est quand il vient chez eux, le soir, et qu’il l’écoute, que Misia joue le mieux au piano.

Sur le même sujet

Misia Sert, l’égérie du Tout-Paris, un feuilleton qui vous plonge dans le Paris artistique des années 20

Feuilleton Misia Sert

Misia Sert, l'égérie du Tout-Paris : de l'exaltation du Paris des années 20 aux années solitaires (5/5)

Feuilleton Misia Sert

Articles recommandés pour vous