Icône représentant un article audio.

Feuilleton Misia Sert

Misia Sert, l’égérie du Tout-Paris : Aux origines de la muse de Paris (1/5)

Misia Sert, l'égérie du Tout-Paris

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 juil. 2022 à 07:04Temps de lecture60 min
Par Axelle Thiry

Ecoutez l’épisode 1 du feuilleton inédit Misia Sert, l’égérie du Tout-Paris, écrit par Axelle Thiry et réalisé par Katia Madaule à l’occasion des 150 ans de la muse et mécène du Paris du début du XXe siècle.

Adrien-François Servais

Un homme a l’attention attirée par la photographie d’une jeune femme, dans une librairie. C’est Misia, qu’on appelait la Reine de Paris. Il décide de raconter sa vie passionnante. L’histoire commence à Hal, dans une belle villa à l’italienne. C’est là qu’habitait celui qu’on décrit comme le Paganini du violoncelle : François Servais, un prodigieux compositeur et violoncelliste. Il est le grand-père de Misia. C’est à Saint-Pétersbourg qu’elle voit le jour, en mars 1872. Elle est élevée par sa grand-mère, Sophie Féguine, une femme passionnée d’art et, en particulier, de musique.

Misia apprend le piano presque d’instinct. Elle connaît ses notes avant l’alphabet. Un jour, la petite fille suscite l’admiration de Franz Liszt. L’enfant grandit. Sa situation change avec le remariage de son père. Suite à des conflits avec sa belle-mère, elle se retrouve en pension dans un couvent à Paris. Seul point lumineux de la semaine, la leçon de piano chez Gabriel Fauré. Il donne à Misia une connaissance du piano si profonde qu’elle en tirera de grandes joies pendant sa vie entière. Il lui prédit une belle carrière. Suite à un différend avec sa belle-mère, Misia fugue jusqu’à Londres.

Thadée Natanson et Misia Sert, peints par Bonnard

Plus tard, elle devient la femme d’un jeune éditeur plein d’avenir : Thadée Natanson, l’un des fondateurs de la Revue blanche. Misia rencontre de nombreux artistes : Stéphane Mallarmé, Paul Valéry, Toulouse-Lautrec, Edouard Vuillard, Pierre Bonnard… Elle devient leur muse, et la modèle des peintres.

Misia n’a pas encore vingt ans quand elle se lance à la conquête de Paris. Elle brille de tous ses feux dans le monde des artistes et des fêtards de la capitale française. Dans les ateliers, c’est l’effervescence ! De nouveaux courants artistiques voient le jour. Misia et Thadée transforment la Revue blanche en une publication de premier plan. Elle ouvre ses pages à toutes les nouvelles tendances artistiques. Il y souffle un tel vent de liberté !

Elle promeut les peintres nabis, les néo-impressionnistes et l’Art nouveau. Elle anticipe le fauvisme et le futurisme. Elle célèbre aussi l’humour et l’esprit de fête. Misia et Thadée aiment également faire salon à Paris, rue Saint-Florentin. Misia est la reine de ce petit monde d’artistes, de révoltés et de poètes. Et comme elle les inspire… Elle a un instinct infaillible pour la beauté. Misia et Thadée voyagent en Norvège, où ils rencontrent Ibsen. Misia joue aussi au piano avec Edvard Grieg. Et un jour, à Paris, elle assiste à une représentation de Pelléas et Mélisande, son premier grand amour en musique

Misia Sert : Stéphanie Blanchoud
Narrateur : Thierry Hellin

Musiques de l'épisode

Erik SATIE - La troisième Gnossienne
Jean-Yves Thibaudet

Maurice RAVEL - La Valse
L’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Charles Dutoit

Erik SATIE  - La première Gnossienne
Jean-Yves Thibaudet

François SERVAIS - Souvenir de Spa 
Wen-Sinn Yang & l’Orchestre de la radio de Munich sous la direction de Terje Mikkelsen

Ludwig van BEETHOVEN - Le deuxième mouvement du Concerto pour piano n°5 " L’empereur " en mi bémol majeur op 73.
Alfred Brendel & l’Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Simon Rattle

François SERVAIS - Caprice op 11 n° 2
Anner Bylsma

François SERVAIS - Souvenir de Bade
Anner Bylsma et les Smithsonian Chamber Players

François SERVAIS - Le premier mouvement du Concerto en si mineur op 5. 
Wen-Sinn Yang & l’Orchestre de la radio de Munich sous la direction de Terje Mikkelsen

Frédéric CHOPIN - L'Andante Spianato et Grande Polonaise Brillante opus 22
Daniil Trifonov

Jean-Sébastien BACH - La fugue en do mineur BWV 847
Pierre-Laurent Aimard

Franz LISZT - Le premier mouvement du Concerto pour piano et orchestre n°1
Yundi Li et Philharmonia Orchestra sous direction Sir Andrew Davis

Frédéric CHOPIN - La Marche funèbre de la Deuxième Sonate en si bémol mineur
Maurizio Pollini

Wolfgang Amadeus MOZART - Le Larghetto du Quintette pour clarinette et quatuor à cordes K 581
Jörg Widmann et le Quatuor Arcanto

Ludwig van BEETHOVEN - Le deuxième mouvement de la Sonate n°8 en do mineur opus 13 dite Pathétique
Paul Lewis

Wolfgang Amadeus MOZART - Le premier mouvement du Concerto en ré mineur K 466 n°20
Jan Lisiecki & l'Orchestre symphonique de la radio bavaroise sous la direction de Christian Zacharias

Gabriel  FAURE - Extrait de la Suite pour piano à 4 mains op 56
Duo Lechner - Tiempo

Maurice  RAVEL - La Valse
L'Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Charles Dutoit

 

Sur le même sujet

Misia Sert, l’égérie du Tout-Paris, un feuilleton qui vous plonge dans le Paris artistique des années 20

Feuilleton Misia Sert

Misia Sert, l'égérie du Tout-Paris : de l'exaltation du Paris des années 20 aux années solitaires (5/5)

Feuilleton Misia Sert

Articles recommandés pour vous