RTBFPasser au contenu

La Trois

« Mirano 80, l’espace d’un rêve » ou l’histoire d’une célèbre discothèque de la capitale

Le Mirano Continental

Dans les années 80, le Mirano était LE lieu incontournable du monde de la nuit à Bruxelles. C’était une boîte de nuit mais aussi une salle d’évènements et de concerts qui a vu passer des grands noms comme Madona, Prince ou Grace Jones. A travers archives et témoignages, ce film nous fait revivre l'épopée d'une discothèque unique à Bruxelles et nous plonge dans l'atmosphère artistique des années 80.  

Mirano 80, l’espace d’un rêve : un documentaire pétillant comme des bulles de champagne réalisé par Purcaro Decaro Thomas et Luc Jabon à voir le lundi 27/12 à 22h20 sur La Trois (et rediffusé le dimanche 09/01 à 23h30 sur Tipik) et à revoir sur Auvio

Mirano 80, l’espace d’un rêve

bande-annonce documentaire "Mirano 80, l'espace d'un rêve"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le secteur de la nuit souffre depuis le début de la pandémie. Après 19 mois de fermeture, les boîtes de nuit avaient pu rouvrir leurs portes le 1er octobre dernier. Mais l’éclaircie fut de très courte durée puisqu’elles sont toutes à nouveau fermées depuis fin novembre et la nouvelle décision du comité de concertation, toujours en raison du Covid.

Il semble bien loin le temps des sorties en toute insouciance. En nous racontant l’histoire du Mirano continental, ce documentaire nous plonge avec délice à une époque de grande liberté. A une époque sans portable, sans Facebook ou autres réseaux sociaux et où tout semblait possible.  Il nous raconte l’histoire d’un lieu festif par excellence.

Discothèque branchée aux multiples visages, le Mirano Continental a porté et inspiré plusieurs générations. Du Funk au Disco, de l'Electro au Hip Hop, des concerts au théâtre et aux défilés de mode, cette boîte de nuit était le lieu où il fallait être dans les années 80, comme le raconte Jean-Louis Sbille, ancien animateur d’émissions culturelles et musicales à la RTBF. Madona, Prince, Grace Jones, Belmondo et tant d’autres y sont passés.  Discothèque d’avant-garde, en quelques années ce lieu avait acquis une renommée internationale.  

Dans ce film, l’histoire de ce lieu mythique se raconte à travers la parole de ses fondateurs et de son équipe. Du directeur artistique au DJ, en passant par la styliste, le barman, le choréagraphe, les régisseurs, l’ingénieur du son, les décorateurs et madame pipi : toutes et tous témoignent de cette formidable liberté créative qui a traversé les années 80 et qui a donné vie à ce projet. Ils rêvaient d’un espace de fête, de création, de révolution musicale, visuelle et artistique : et ils l’ont fait ! Ils rêvaient d’un espace sans tabou, loin des normes sociales, un espace d’émancipation aussi pour les minorités mises à l’écart, comme c’était le cas à l’époque pour la communauté homosexuelle : et ce fut le cas !

On se laisse embarquer avec plaisir dans l’histoire de ce lieu incontournable de la fête, de la nuit, de la musique, de la danse, un lieu de tous les possibles. C’était juste avant les années Sida et bien loin des années Covid. Regarder ce film, c’est donc un peu se plonger dans un rêve …

Production Image Création.com en coproduction avec la RTBF / Proximus

Sur le même sujet

23 déc. 2021 à 08:00
2 min
20 déc. 2021 à 16:46
1 min

Articles recommandés pour vous