Doc Shot

Minorités, genres, racialisme : la nouvelle révolution américaine

Minorités, genres, racialisme : la nouvelle révolution américaine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

François Mazure vous propose une enquête sur une Amérique en pleine crise d’identité. Aux USA, un nouveau mouvement identitaire est en train de voir le jour. Sa mission : lutter contre les discriminations ethniques, sexuelles, de genre et imposer de nouvelles règles. Son nom : le "woke".

A voir dans Doc Shot le jeudi 06 octobre à 22h15 sur la Une.  A revoir sur AUVIO durant 90 jours

© Tous droits réservés

Le mouvement woke est un courant de pensée qui naît dans les années 1960 aux Etats-Unis. Il qui vise à dénoncer les injustices et inégalités de la société américaine. Après avoir été théorisé sur les campus universitaires, le mouvement prend une ampleur nationale et internationale en 2014, à la mort de George Floyd un afro-américain tué par un policier blanc.  

Le terme woke se répand pendant Black Lives Matter, un mouvement qui lutte contre la discrimination à l’encontre des populations noires américaines. Avec les réseaux sociaux, il embrasse ensuite de nouvelles causes, comme la lutte antiraciste et féministe, ou la défense des droits des personnes LGBTQI+ et de l’environnement.

Un reportage qui pointe des dérives

Mais au nom de ces combats, certains estiment que le mouvement va trop loin. Il devient le terrain fertile de la cancel culture. Ce moyen d’expression aurait pour but de mettre au ban de l’espace public toute personne dont une parole ou acte serait considéré comme discriminant à l'encontre d'un groupe minoritaire.

Gordon Klein, un professeur à la célèbre Université de Californie (UCLA), s’est fait “cancelled. Lynché sur les réseaux sociaux, il a également été menacé de mort. La raison :  après le décès de George Floyd, il a refusé d’augmenter les notes d'examen de ses élèves noirs, alors traumatisés par l'événement. L'enseignant vit maintenant sous la protection du FBI. Cette dérive du mouvement woke est l'un des exemples présenté dans le reportage. Pendant cinquante minutes, le documentaire analyse les conséquences parfois négatives de ce courant.  

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous