Moteurs MotoGP

Miguel Oliveira s’impose en Thaïlande, Quartararo à la dérive sous la pluie

Moto GP - GP Thaïlande 2022 : Victoire de Miguel Oliveira

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 oct. 2022 à 23:00 - mise à jour 02 oct. 2022 à 10:27Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants avec AFP

Miguel Oliveira (KTM) a remporté un Grand Prix de Thaïlande dont le départ a été reporté d’une heure en raison de la pluie. Le Portugais s’est montré le plus habile dans ces conditions de pistes changeantes et délicates. Tout le contraire de Fabio Quartararo (Yamaha), leader du championnat, qui a sombré en début de course. Il termine 17e.

Oliveira, qui rejoindra Aprilia-RNF la saison prochaine, remporte sa seconde course de la saison, après l'Indonésie en mars, disputée dans des conditions similaires.

"C'était une course longue. Je ne peux pas me plaindre, je suis toujours rapide sur mouillé. J'ai eu des flashs de l'Indonésie mais j'ai essayé de garder les pieds sur terre. Qu'importent les conditions, je prends cette victoire!", a-t-il réagi.

Pour "Quarta", pas le plus à l'aise dans des conditions humides, tout est à jeter: parti en deuxième ligne, il pointait à la 17e place après le premier tour.

Jamais le Niçois n'a réussi à retrouver du rythme, bloqué dans le peloton. Il termine hors du top 15, synonyme de points, pour la première fois depuis le Grand Prix d'Aragon en 2020 - hors abandons.

A trois courses de la fin du championnat du monde, la course au titre est totalement relancée. Deux petits points séparent désormais le Français et Francesco Bagnaia (Ducati). La fin de saison s’annonce chaude. Les deux principaux candidats aux lauriers s’élanceront pratiquement à égalité pour le triptyque Australie-Malaisie-Valence.

Course interrompue après 8 tours en Moto2, Arbolino déclaré vainqueur

La course Moto2 du Grand Prix de Thaïlande a été interrompue en raison de la pluie après huit tours (soit à la mi-course). Après de longues minutes d’hésitations et de tergiversations, après une tentative de relance, la direction de course a tout simplement décidé d’en rester là et de valider la victoire de Tony Arbolino (Team Marc VDS). Le Tchèque Filip Salac (Gresini), très à l’aise sur la piste humide de Buriram, termine 2e et s’offre son premier podium en Moto2. L’Espagnol Aron Canet (Flexbox) complète le trio de tête. Parti 23e sur la grille, notre compatriote Barry Baltus (RW Racing) est remonté en 12e position.

La piste glissante a provoqué plusieurs chutes, dont celle du pilote thaïlandais Somkiat Chantra, parti en pole position, qui a dû abandonner.

Moto 3 : victoire de Dennis Foggia

L’Italien Dennis Foggia (Leopard Racing) s’est imposé le Japonais devant Ayumu Sasaki (Sterilgarda) et son compatriote Riccardo Rossi (SIC58). L’Espagnol Izan Guevara (Gaviota), 5e en Thaïlande, conserve la tête du championnat avec 265 points devant le vainqueur du jour (216 points).

Quartararo veut creuser l’écart par rapport à Bagnaia
Quartararo veut creuser l’écart par rapport à Bagnaia AFP or licensors

Articles recommandés pour vous