RTBFPasser au contenu

Migration: contrôles à la frontière autrichienne, bouchons monstres

Les migrants prennent le train pour l'Allemagne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 août 2015 à 12:17 - mise à jour 31 août 2015 à 12:172 min
Par Céline Biourge

Les personnes se rendant en voiture de Hongrie en Autriche étaient bloquées lundi dans des bouchons de 50 kilomètres près de la frontière, l'Autriche ayant renforcé les contrôles frontaliers pour traquer les trafiquants de migrants.

Ces mesures ont été mises en place dimanche soir après qu'un camion abandonné eut été trouvé la semaine dernière dans l'État du Burgenland, près de la frontière avec la Hongrie, avec 71 cadavres de migrants en décomposition.

Plus de 200 migrants ont été trouvés et cinq personnes ont été détenues depuis le début de l'opération dimanche à 18H30 GMT, ont déclaré les autorités autrichiennes.

"L'objectif principal est de cibler les gangs de trafiquants de migrants. Les contrôles sont exercés par la police de la circulation et les forces de sécurité - il ne s'agit pas de contrôles à la frontière", a déclaré le porte-parole de la police, Helmut Marban.

Dans le cadre de ces contrôles, effectués en étroite collaboration avec les autorités hongroises, slovaques et allemandes, la police arrête chaque camion, fourgon ou voiture, dans le but de mettre la main sur ces trafiquants qui cherchent à gagner de l'argent sur le dos des personnes fuyant guerres et persécution.

"Vous êtes en sécurité à présent, vous êtes en Autriche"

Peu de temps après le début de ces contrôles, dimanche soir, les policiers ont découvert 12 migrants - neuf adultes et trois enfants - entassés dans une fourgonnette portant une plaque d'immatriculation française. 

L'agence de presse autrichienne APA a cité un policier disant à ces migrants, vraisemblablement venus pour la plupart de Syrie : "Vous êtes en sécurité à présent, vous êtes en Autriche"

Le conducteur, dont on ignore encore l'identité, a été arrêté. Ces mesures ont provoqué dans la nuit des embouteillages de près de 30 kilomètres sur l'autoroute A1 reliant Budapest à Vienne. De nombreux migrants arrêtés en Autriche ont déjà traversé, parfois à pied, quatre ou cinq pays avant d'arriver en Hongrie, pays membre de l'UE, où des trafiquants avides de profit les entassent dans des véhicules sans eau et sans nourriture, leur promettant de les acheminer vers les pays européens plus riches, comme l'Allemagne ou la Suède. 

Le gouvernement hongrois a fait état de l'arrivée cette année sur son territoire, de 140 000 migrants ayant franchi la frontière serbo-hongroise. La Hongrie faisant partie de l'espace Schengen, elle est une porte d'entrée pour les migrants cherchant une vie meilleure en Europe occidentale.

L'Autriche a également renforcé ses unités de contrôle à la frontière, rendant les passages illégaux sur son territoire bien plus difficiles. 

Cette année, la police de Haute-Autriche a arrêté 93 trafiquants d'hommes qui transportaient 1630 migrants.

Articles recommandés pour vous